SPORT – ABUS SEXUEL : ÉVANS LESCOUFLAIR, DE GRAND MANITOU DU SPORT HAÏTIEN À LA RISÉE DE LA SOCIÉTÉ

Depuis les fracassantes déclarations de Claude-Alix Bertrand à l’émission ” No filter”, animée par Hugline Jérôme, laissant croire qu’il avait été violé par le pédophile connu, Évans Lescouflair alors qu’il était encore élève (11 ans) à l’institution Saint-Louis de Gonzague, beaucoup de voix se lèvent pour dénoncer et/ou pour se positionner dans ce dossier. Le constat, Évans Lescouflair de grand manitou du sport en Haïti, est devenu la risée de notre société. 

Alors que toute la toile s’enflame pour dénoncer le pédophile connu en disant, entre autres, qu’il mérite la mort et/ou la prison, le principal concerné a surpris tout le monde dans une sortie faite au journal Le Nouvelliste.

” Suivant les dispositions de mon conseiller juridique et de mon conseiller en communication, je n’ai rien à dire dans la mesure où l’homme qui a fait cette déclaration est marié à un homme de nationalité étrangère. Cela est sur deux jurdictions. Ils ne m’ont pas autorisé à répondre. C’est tout ce que j’ai à dire “, a-t-il déclaré au plus ancien quotidien du pays.

Dans cette déclaration : avez-vous remarqué qu’il n’a pas nié les dénonciations de Claude-Alix Bertrand ? Au contraire, les gens qui savent lire entre les lignes peuvent voir qu’il est plutôt jaloux voyant que sa victime se marie avec un homme de nationalité étrangère.

Les gens avisés se demandent : mais qui a initié Claude-Alix dans cette sale affaire, n’est ce pas une sorte de détournement mineur ? Il faut avoir beaucoup de kilos pour se positionner à la manière d’Évans Lescouflair, pédophile connu, et qui, malgré son aura, n’a presque trouvé personne pour le défendre à l’image de l’institution Saint-Louis de Gonzague qui sort de son munisme.

« L’Institution Saint-Louis de Gonzague (ISLG) et la Fondation des Anciens de Saint-Louis de Gonzague (FASLG) sont consternées par le témoignage douloureux d’un ancien de l’Institution, Monsieur Claude Alix Bertrand. Elles condamnent, avec la plus grande rigueur, toute forme de violence et d’agression perpétrée sur toute personne et notamment sur enfants. Elles invitent du même coup les parents d’aujourd’hui, à faire preuve de vigilance, de présence et d’étroites collaborations avec les instituteurs, l’Institution ainsi que les élèves. », lit-on dans une note, et les responsables en ont profité, et ce sans défendre Lescouflair, que ce dernier ne fait plus partie de l’institution depuis plus de 30 ans.

« Les déclarations de Monsieur Claude Alix Bertrand se veulent une alerte pour dénoncer des pratiques odieuses qui souvent échappent à la vigilance des Responsables de toute institution. Toutefois, il est important de rappeler que Monsieur Evans Lescouflair ne fait plus partie du corps professoral de l’Institution depuis plus de trente (30) ans. Il est Membre fondateur du Club Sportif Saint-Louis qui n’est plus sous l’obédience de Saint Louis de Gonzague depuis son départ de cette Institution. », précise la note, et pour assurer les parents actuels, en guise de conclusion, les responsables ont fait les précisions suivantes.

« Depuis plus d’une décennie, l’Institution Saint Louis de Gonzague s’est dotée de structures, tels la FASLG, le comité de Parents, le Conseil de Gouvernance collaborant tous pour un meilleur environnement éducatif au bénéfice des enfants et des jeunes. ».

Reste à savoir quel sort qui est donc reservé à Évans Lescouflair qui ne fait détruire et/ou détourner de nombreux enfants du pays  ?

À suivre….

Barbarah Bourdeau  / Totalmixradio.com

Scroll to Top