MONDIAL FÉMININ 2023 : UN GROUPE COMPLIQUÉ ATTEND LES GRENADIÈRES

Le tirage au sort de la 9e édition de la Coupe du Monde féminine de la FIFA a eu lieu ce matin (samedi) à Auckland (Nouvelle-Zélande), et Haïti qui doit passer par les barrages (18 au 23 février face à Sénégal et Chili) pour se hisser à la phase de poule de la compétition, a hérité d’un groupe D très compliqué. 

Ce groupe comporte respectivement les championnes d’Europe en titre, l’Angleterre, un autre cador européen, le Danemark et la République populaire de Chine qui se passe de présentation en matière du football féminin dans le continent asiatique. 

Pour y arriver, Haïti qui s’était fait représenter lors de ce tirage par Peterson Desormeaux, le Team manager des sélections et le sélectionneur national, Nicolas Delépine, doit impérativement passer le cap des barrages en affrontant le Sénégal, et en cas de victoire, le Chili.

Pour l’instant, tout est au point mort pour la sélection haïtienne qui avait loupé un camp d’entraînement qui devait eu lieu au début du mois d’octobre en France.

Barbarah Bourdeau/Totalmixradio.com

Scroll to Top