FOOTBALL : LE STADE SYLVIO CATOR A ATTEINT LE NIVEAU DE DÉLABREMENT LE PLUS BAS

La crise que traverse le football haïtien est sans précédent. Plus de 30 ans en arrière, jamais on avait vu le football haïtien meurt à ce niveau. Les infrastructures du pays ne sont pas administrées et que dire de l’unique stade d’Haïti, à savoir le stade Sylvio Cator ?

L’état de dégradation de l’unique stade du pays a atteint le niveau le plus bas. En fait, le stade n’est pas entretenu, des ordures se trouvent aux alentours de cette enceinte et les murs sont sales.

Pour le moment, l’espace qui était le plus utilisé du pays est resté fermé sans accueillir aucun match de football. La vidéo qui est virale sur tous les réseaux sociaux, ne laisse pas les observateurs indifférents. Des marchands ont accaparé l’espace afin d’étaler des produits alimentaires.

À l’extérieur du stade Sylvio Cator, particulièrement aux voisinages de l’enceinte, la situation est lamentable. Est-il normal pour les responsables du football d’assainir l’environnement du stade à chaque fois qu’il y a un match international ?

À partir de ce constat, existe t-il un dirigeant qui va prendre conscience que le stade Sylvio Cator ne peut pas se retrouver dans cette situation chaotique ?

Fondé sous le gouvernement de Paul Eugène Magloire, le stade Sylvio Cator a été inauguré en 1953. Il porte le nom d’un ancien athlète haïtien Sylvio Cator, médaillé d’argent en saut en longueur aux Jeux olympiques d’été de 1928. Sylvio Cator a été maire de la capitale haïtienne en 1946.

Il faut sauver le stade Sylvio Cator, c’est le cri des amoureux du football haïtien.

Gracien Antoine/Totalmixradio.com

Scroll to Top