FOOT – ANALYSE : POURQUOI JOHANNE LAPORTE, APPELÉE EN ÉQUIPE NATIONALE, BRILLE PAR SON ABSENCE ?

Avec le Racing Club Saint-Denis, le trio haïtien dont Johanne Laforte, pardon Johanne Laporte, aura réalisé une grosse saison avec le club de la banlieue parisienne, le Racing Club Saint-Denis. Titulaire à part entière, véritable roc de la défense de l’équipe de Regionale 1, la native de la commune de Grand-Goâve, peine encore à retrouver la sélection féminine haïtienne de football bien qu’elle ait été appelée par le sélectionneur Nicolas Delépine. Mais qu’est-ce qui est à la base de son absence, et où sont passés les autorités de la FHF ? 

Johanne LAPORTE, qui fait figure d’ancienne joueuse de l’Anacaona de Léogâne, fait présentement les beaux jours du Racing Club Saint-Denis, et ce depuis son arrivée en France le 19 février 2020. Avec Nelourde Nicolas et Phiseline Michel, elle ne fait que fortifier et conforter un trio qui est devenu indispensable et incontournable pour l’équipe de Régionale 1 qui aspire d’accéder en D2.

Toutes compétitions confondues (championnat et Coupe), Johanne a disputé une vingtaine de rencontres (2021-2022), et par-dessus tout, elle a parfois trouvé le chemin des filets de l’équipe adverse.

Membre de la sélection olympique haïtienne qui avait disputé l’ultime phase de cette compétition à Houston, aux USA en 2020, la polyvalente Johanne LAPORTE, capable de joueur en défense centrale, latéral et milieu défensive, avait raté les deux premières rencontres perdues (0-4) et (0-2) face à USA et Costa Rica. Cependant, avec elle, Haiti avait corrigé le Panama (6-0).

Par ses prestations, elle a pu tapper dans l’oeil des dirigeants français qui l’ont engagé pour le Racing Club Saint-Denis. Pour disputer le tour préliminaire de la CONCACAF W CHAMPIONSHIP, elle a été appelée par Nicolas Delépine. Mais elle a brillé par son absence.

Selon une source digne de foi, l’absence de Johanne LAPORTE est liée à un problème de papier, autrement dit, un problème de nature administrative.

Si la sélection féminine haïtienne avait brillé offensivement contre Honduras (6-0), Saint-Vincent (11-0), Îles Vierges Britanniques (21-0) et Cuba (6-0). En défense, elle n’inspire toujours pas la confiance. Conséquences, trop de joueuses jouant à des postes qui ne sont pas les siennes.

En l’absence de Soveline Beaubrun et Emeline Charles (en défense centrale), elle aura, par son abattage et sa régularité avec son club, un rôle important à jouer dans la défense haïtienne puisqu’elle est capable de jouer sur tout le front de la défense.

A en croire une source digne de foi, le problème administratif auquel fait face Johane LAPORTE, pourrait éradiquer dans un laps de temps, mais il suffit que les responsables mettent les bouchées doubles.

Si l’on tient compte des adversaires que Haiti aura à affronter lors de la phase finale de la CONCACAF W CHAMPIONSHIP, aucun sacrifice n’est impossible pour régulariser les papiers de Johanne LAPORTE, car elle pourrait être un atout majeur dans l’éventuelle qualification des Grenadières pour la phase finale de la Coupe du Monde feminine de la FIFA, Australie et Nouvelle-Zélande 2023.

Barbarah Bourdeau/ Totalmixradio.com

Scroll to Top