SPORT – SOCIÉTÉ : QUAND LA CRISE POLITIQUE DU PAYS IMPACTE SUR LE SPORT

La crise socio-politique, qui sévit dans le pays actuellement, a de sérieux impact sur le déroulement des activités sportives, constate plusieurs observateurs, interrogés à ce sujet par la rédaction de Totalmixradio.com, ce mardi 9 février 2021.

Contrariés par cette situation troublante, les sportifs ont du mal à retrouver le terrain d’entraînement, comme c’est le cas avec nos joueurs de football qui préparent la série de clôture du championnat national de D1, annoncée pour la fin du mois de février.

Si la conjoncture socio-politique du pays reste paralysée, n’est il pas nécessaire voire obligatoire pour que l’instance organisatrice (Cochafop) de cette compétition choisisse une autre date pour le redémarrage de ce championnat ?
Pour rappel, au niveau historique, Haïti avait raté plusieurs compétitions internationales lors du départ de Jean Claude Duvalier le 7 février 1986. Et vu que le pays est secoué actuellement par des mouvements politiques, le sport haïtien n’est pas épargné par ces troubles. À preuve, la Ligue de volley-ball de la région Ouest (LVBRO) a déjà annoncé le retrait de sa compétition.

Dans ce cas de figure, il faut aussi signaler que la possibilité de voir la sélection nationale évoluer au stade Sylvio Cator au mois de mars, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022, est très mince.

Le moment n’est-il pas venu aux organisateurs de prendre les décisions qui s’imposent et de s’adapter au plus vite à la situation du pays ?

L’avenir en dira le reste !

Gracien Antoine/Totalmixradio.com

Scroll to Top