QUI DE CES TECHNICIENS POUR DIRIGER LA SÉLECTION FÉMININE HAÏTIENNE ?

La sélection féminine haïtienne, engagée au championnat de la CONCACAF, qualificatif à la Coupe du Monde 2023 et aux JO de Paris 2024, n’a toujours pas de sélectionneur. À présent, trois noms sont cités. À côté de Angelo Jean-Baptiste, deux autres noms sont filtrés : Shek Borkowski et Marc Collat. Qui de ces techniciens pour diriger l’équipe nationale ? 

Le premier est un Haïtien vivant au Canada et qui entraîne un club là-bas. Par le passé, il avait dirigé avec succès une pléiade de Grenadières, entre autres, Phiseline Michel, Isnada Lebrun, Jennyfer Limage ou encore Roseline Éloissaint. Il fait donc partie des techniciens ayant la possibilité de prendre les rênes de la sélection haïtienne de football.

Entre 2012 à 2017, l’Américain Shek Borkowski avait dirigé l’équipe nationale féminine de football. Malheureusement, il n’avait pu conduire les Grenadières à une phase finale d’une compétition de grande envergure. Cependant, son travail a été apprécié par les autorités du football en Haïti.

Après la mise à l’écart de Fiorda Charles, Marc Collat, le technicien étranger qui a eu le plus de résultats avec Haïti, pour avoir guidé les Grenadiers jusqu’en demi-finale de la Gold Cup, avait qualifié l’équipe U20 à la phase finale de la Coupe du Monde féminine de la FIFA, France 2018.

Le point commun entre les trois, ils avaient dirigé, soit en club ou sélection, certaines joueuses de l’équipe nationale. Ils ont une idée claire du football féminin haïtien. Entre-temps, la question reste bel et bien posée : qui aura la possibilité de prendre les rênes de la sélection féminine haïtienne ?

Selon toute vraisemblance, le technicien français a les faveurs des pronostics. Il a la côte en hausse aux yeux des Grenadières qui, aux dires de leur proche, souhaiteraient que ce soit lui, Marc Collat qui dirige l’équipe nationale.

Barbarah Bourdeau / Totalmixradio.com

 

 

Scroll to Top