LE COUP DE GUEULE DE JEAN-JACQUES PIERRE SUR LES JOUEURS LOCAUX

Concernant les joueurs évoluant dans le championnat haïtien, le sélectionneur national en a profité pour exprimer ses réserves à l’égard d’eux et exhorter ces derniers à continuer à travailler pour rester en contact avec l’équipe nationale. Néanmoins Jean-Jacques Pierre, tout en pointant du doigt les trois joueurs locaux qui ont pu disputer la Gold Cup, se demande où est passé le championnat national et comment les joueurs vont rester en compétition.

« Difficile de sortir un contenu individuel sur trois joueurs à l’issue du match contre la Martinique, car ils étaient onze sur le terrain. Dire qu’ils sont des joueurs qui ont eu la chance aujourd’hui de montrer des choses, oui, mais il faut regarder les circonstances. À titre d’exemple, Bicou Bissainthe a joué (à peine s’il a effectué un entraînement d’une demi-heure avec nous). Ce sera compliqué à ce qu’il puisse entrer dans notre projet et comprendre l’exigence qu’on attend de lui. On est unanime à reconnaître que c’est un joueur qui dispose de qualités comme beaucoup de joueurs issus du championnat haïtien. Mais il lui reste encore du travail à faire », a fait remarquer l’ancien joueur du Cavaly AS de Léogâne devenu sélectionneur national, qui conseille aux joueurs de se mettre au travail.

« Il faut une continuité et un accompagnement pour eux. Il faut que, quand le joueur sort en sélection nationale, qu’il ne se retrouve pas en vacances. Que je sache, ce sera le cas de certains. Ceux qui sont à l’étranger, ils vont retrouver leurs clubs respectifs pour continuer à travailler. À l’inverse, ceux qui sont en Haïti, quand ils vont rentrer au pays, pas de championnat et rien du tout; tout ce qu’ils ont pu prendre avec nous, en termes d’exigences et d’intransigeances, ce sont des choses qu’ils vont perdre et qui ne vont pas les servir pour les matches de septembre. Je tiens à préciser que ce ne sont pas les performances de ces trois joueurs-là (Bicou, Dutherson et Damus) qui vont nous dire si l’on doit suivre des joueurs en Haïti ou pas ».

Barbarah Bourdeau  / Totalmixradio.com

Scroll to Top