JEAN-JACQUES PIERRE ATTAQUE, DUCKENS NAZON CONTRE-ATTAQUE

Pour lancer ses attaques dans cette interview accordée à Sofoot.com, pour une fois, Jean-Jacques Pierre a confirmé que Nazon a doublement frappé Carnejy Antoine. Il en a profité pour confirmer que le Duc a été sanctionné par la FHF.

” J’ai aussi voulu appeler Duckens Nazon, mais il est sanctionné par la fédération. Lors de la Gold Cup 2021, il a frappé un coéquipier au visage à deux reprises dans le vestiaire. Depuis, les deux joueurs ont résolu le problème. Le joueur est sanctionné, mais la fédération n’a jamais communiqué là-dessus. Donc officiellement c’est ma décision, alors qu’en réalité, ce n’est pas le cas “, a répondu Jean-Jacques Pierre pour clarifier le dossier de Duckens Nazon.

Une nouvelle fois, le sélectionneur national pèse ses mots, en disant que les cadres ne répondent pas à la convocation pour la tournée asiatique, rien que pour réclamer leurs primes.

” Entre les cadres qui ne voulaient pas venir pour ces histoires de primes et les autres qui ont été solidaires, ça fait une quinzaine de joueurs qui ne sont pas venus. Et je ne parle même pas de 5000 euros. C’est une prime liée à la Gold Cup qui ne peut pas excéder 2000 dollars. Si pour eux, c’est la seule façon de revendiquer leurs droits, je ne suis pas contre. Après, c’est le timing entre le tremblement de terre et l’assassinat du président qui n’est peut-être pas le bon. Chacun est libre de défendre son pain à sa manière, et moi, je compterai toujours sur eux. Les joueurs savent que l’argent ne coule pas à flots. On ne parle pas de pays mieux organisés, c’est Haïti : on dépend de la FIFA qui dispose d’un montant pour développer notre football. En temps normal, avec un comité exécutif, la fédération récupère son argent et le dépense comme elle veut. Mais avec la situation d’aujourd’hui, il faut plus de temps pour débloquer les sous. Haïti a droit à 11,4 millions de dollars sur six ans. Donc ça met du temps. Mais on ne peut pas, pour une question de 100 ou 300 dollars, abandonner le projet et refuser d’accompagner les jeunes. Aller jouer en sélection, ça doit être autre chose que l’argent”, a-t-il clarifié.

En réaction, l’attaquant du Quevilly-Rouen Métropole a, dans un live sur sa page Facebook ce mercredi 8 septembre, démenti une nouvelle fois le patron des Grenadiers.

” Vous avez menti, en disant que ma lutte ne vise que les 3 000 dollars. Vous savez très bien qu’elle a pour but de changer notre situation au sein de la sélection. Par-dessus tout, les 3 000 dollars nous appartiennent, on s’est sacrifié pour l’avoir, et ce n’est pas un cadeau “, a contre-attaqué le Duc Nazon qui a été très acide (on s’est gardé de ne pas répéter ses propos grossiers) sur Jean-Jacques Pierre.

” Je ne vous dois aucun respect, car vous n’avez aucun respect pour personne. Le respect n’est-il pas mutuel avant tout ? Je ne vous répond plus, car c’est mon dernier live à ce sujet “, a-t-il conclu.

Les observateurs les plus avisés qui gardent une position de neutralité, se demandent : ” MAIS OÙ EST PASSÉE LA FHF DANS TOUT CELA ? QUAND EST-CE QU’ELLE PRENDRA SES RESPONSABILITÉS ? QUEL RÔLE EST-ELLE EN TRAIN DE JOUER DANS CE DOSSIER ? À QUI PROFITE LA CRISE QUI RAVAGE LE ONZE NATIONAL ?

Le constat est clair, Jean-Jacques Pierre, après le live Facebook avec son ami Roberto Geffrard, se confie à un média français pour donner sa version des faits. En face, les cadres, après un live sur Instagram avec leur ami Caleb Jefté, ont contre-attaqué via Duckens Nazon. Entre-temps, les parasites, voulant défendre leur camp, commentent aveuglément le dossier, sans pour autant se demander : ” mais à qui profite cette crise ? “.

Barbarah Bourdeau  / Totalmixradio.com

Scroll to Top