HAÏTI – SÉLECTION / ANALYSE : ET SI RAOUL SAVOY ÉTAIT UN CHOIX DE ROMAIN MOLINA ?

On n’est plus au temps où le Tout-Puissant Dr Yves Jean-Bart règne en maître et seigneur, et ce après avoir établi son hégémonie sur le football haïtien durant 20 ans. Le temps est bien révolu. Il faut désormais parler de Romain Molina, s’il faut évoquer le nouvel homme fort du football en Haïti. À preuve, le journaliste français, véritable bête noire du bureau fédéral que dirigeait Dadou, serait celui qui a choisi ou imposé Raoul Savoy au Comité de normalisation. Info ou intox ?

Qui peut nier que Romain Molina, appelé ironiquement : ” petit blanc ou petit blogueur ou youtubeur” par les fans de Dadou, est l’homme par qui le scandale sexuel qui a secoué la FHF a commencé, en dénonçant dans les colonnes du quotidien ‘The Guardian’ les abus sexuels subis par les mineures du centre de formation Camp Nous (Croix-des-Bouquets).

Véritable vedette dans ce dossier, Romain Molina en a profité pour embellir son palmarès, consolider sa notoriété et attirer des followers par milliers sur ses comptes Facebook et Tweeter. Très apprécié et très populaire en Haïti, le Français continue son boulot, en annonçant que d’autres têtes, impliquées dans le dossier d’abus sexuel, seront bientôt coupées.

À la recherche d’un nouveau sélectionneur pour préparer ses échéances, entre autres, les éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022 ou les barrages de la Gold Cup 2021, Haïti tarde encore à connaître voire dévoiler le nom de l’heureux élu. Il était question de David Regobert, Christophe Taine, Jean Jacques Pierre ou encore Marc Collat accompagné de Jean Jacques. Une source digne de foi glisse le nom de Raoul SAVOY, l’Hispano-suisse, bon ami de Romain Molina pour s’emparer de la tête des Grenadiers.

Un choix qui, selon notre source, serait dicté voire imposé par Molina. Et les membres du Comité de normalisation présidé par Jacques Letang, en guise de reconnaissance à Molina, seraient d’accord pour embaucher Savoy. Info ou intox ?

Romain Molina est-il vraiment si puissant pour imposer à Haïti un nouveau sélectionneur ? A-t-il perdu le sens de la lutte qu’il menait pour déraciner de la FHF les dirigeants qui ont abusé sexuellement les mineures du centre de formation Camp Nous ?

Si l’on pourrait répondre par l’affirmative à ces questions, il faut croire que le football haïtien, dans son ensemble, est sous la domination de la France via Romain Molina, nouvel homme fort en Haïti et bourreau du bureau fédéral dirigé par le Dr Yves Jean-Bart, radié à vie par la FIFA de toute activité liée au football.

Barbarah Bourdeau/ Totalmixradio.com

Scroll to Top