FHF – DÉCISION : LES MEMBRES DE LA COMMISSION DE NORMALISATION CONNUS ?

Le journaliste Romain Molina, par qui le scandale sexuel qui a secoué voire ravagé la Fédération haïtienne de football a commencé via son article paru dans les colonnes du journal britannique, The Guardian, a fait une nouvelle révélation. Selon son dernier post, aujourd’hui ou demain, l’on sera en mesure de connaître les membres de la Commission de normalisation siégeant à la tête de la FHF.

Il a précisé qu’ils seront quatre, mais sans révéler l’identité de ces personnes et d’où elles viennent. Toujours est-il que les rumeurs les plus ronflantes laissent croire que la polyglotte (5 langues), ancienne femme politique du Canada et ancienne responsable de la Francophonie, Michaelle Jean est en pôle position pour présider cette dite commission.

Cette dernière, si l’on tient compte de la situation chaotique du football haïtien, amputé presque de tout et de rien, ravagé par un scandale sexuel sans précédent où nombreux coupables sont les membres du bureau fédéral, pas un bon championnat, aura du pain sur la planche pour tout mettre en ordre en deux ans de mission.

Dans l’attente de connaître aujourd’hui ou demain l’identité des quatre membres de la Commission de normalisation qui prendront les rênes de la Fédération haïtienne de football, l’on se pose les questions suivantes : auront-ils les moyens de leurs politiques ? Sauront-ils quoi faire pour redorer le blason du sport-roi haïtien ? Et comment vont-ils s’y prendre en tenant compte de la situation socio-politique du pays ?

À titre de rappel, le mandat du comité de normalisation comprendra les tâches suivantes :

Gérer les affaires courantes de la FHF ; réviser les statuts de la FHF et adapter, le cas échéant, la réglementation pertinente afin d’en garantir la conformité avec les Statuts et exigences de la FIFA ;
organiser l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FHF sur la base des nouveaux statuts de la FHF ; assurer une bonne transition des questions financières avec le nouveau comité exécutif de la FHF.

Le comité de normalisation se composera d’un nombre opportun de membres, qui seront désignés conjointement par la FIFA et la Concacaf. Tous les membres du comité de normalisation feront l’objet d’un contrôle d’éligibilité mené par la Commission de Contrôle de la FIFA, conformément au Règlement de Gouvernance de la FIFA. Le comité de normalisation œuvrera en qualité de commission électorale et aucun de ses membres ne sera éligible pour les postes à pourvoir lors des élections. Son mandat expirera le 30 novembre 2022.

Barbarah Bourdeau/ Totalmixradio.com

Scroll to Top