CHFP 2020 – 2021 : ” JAMAIS JE NE REJOUERAI AU PARC SAINT-YVES ” , CLAME EMERSON GEORGES

Emerson Georges 1

La deuxième manche de la finale du championnat national de D1, série d’ouverture 2020 – 2021, s’était jouée le 10 janvier en cours entre l’Arcahaie FC et le Violette AC. Pour l’occasion, des scènes de violences se sont produites. Emerson Georges, le latéral gauche du Vieux tigre, qui a répondu aux questions de Totalmixradio.com vis-à-vis de cette rencontre, dit haut et fort : ” jamais je ne rejouerai au parc Saint-Yves “.

” À vrai dire, je ne pourrais pas expliquer ce qui s’est passé exactement. Toutefois, je vais vous dire en très peu de mots ce que j’ai pu voir. D’abord, deux joueurs (Samuel Mardoché Pompé et Olnyck Alézy), après une altercation consécutive à une lutte pour la balle (30ème minute), ont été expulsés. Puis, survient une vive tension. Ensuite, les fans de l’Arcahaie étaient mécontents de la décision prise par l’arbitre central. Au fait, ça n’aurait pas nécessité un tel déferlement jusqu’à provoquer des pertes en vie humaine. Finalement, les fans ont profité de cette décision de l’arbitre pour contre-attaquer “, ce sont là les premiers mots d’Emerson Georges l’un des acteurs de la finale retour opposant l’Arcahaie FC au Violette AC. Il en a profité pour pointer du doigt les fans archelois.

‘ Cependant, ces derniers nous accusent tout de même pour avoir, dit-il, orchestré ce scénario au match retour. En réalité, ça n’a aucun sens, car ils étaient à domicile et en nombre imposant. On aurait jamais pu enclencher ça”, précise-t-il tout en évitant de se prononcer sur l’éventuelle décision que prendra la FHF.

“En toute franchise, je ne saurais dire comment la fédération devrait trancher, car chacun a son opinion. Peut-être que la mienne serait biaisée, si je disais que mon équipe devrait avoir le trophée, ça pourrait prêter à équivoque. Alors je laisse le soin à la fédération de prendre une décision, qui, je pense, sera la meilleure pour les deux parties”, a laissé entendre Emerson Georges avant d’évoquer la motivation des ses coéquipiers.

️”Nos joueurs restent tout de même motivés. On connaissait déjà la réalité du championnat avant cette bavure, mais c’est pour la première fois que j’ai vécu une chose pareille dans ma jeune carrière de footballeur. Le groupe reste uni comme ça a été le cas avant les play-offs. On est dans l’attente de la décision que devrait prendre la fédération. Mais je le dis franchement, jamais je ne rejouerai cette finale au parc Saint-Yves, et ce peu importe la tunique que je défendrai, car c’était une scène inimaginable”, clame le Saint-Marcois du Violette AC.

Pour conclure, Emerson Georges, qui menance de ne pas rejouer cette finale au parc Saint-Yves, a fait part de son mécontentement vis-à-vis de l’organisation du championnat et le système des matchs en double confrontation pour une finale de si grande importance.

Michel Jean-Pierre/
totalmixradio.com

Scroll to Top