CHFP 2020 – 2021 : ARCAHAIE FC VS VIOLETTE AC, LA FHF CONDAMNE ET SYMPATHISE AUX VICTIMES

Dans une note en date du 10 janvier, la Fédération Haïtienne de Football (FHF) réagit aux actes de violence qui se sont produits dimanche au parc Saint-Yves lors de la finale retour de la série d’ouverture du championnat national de première division, saison 2020/2021.

Ce match qui opposait l’Archaie FC au Violette AC se jouait dans le but de déterminer le champion de la série d’ouverture. La première manche (le match aller), on se le rappelle, a été remportée par les Violettistes (2-1). Quant à la seconde manche, qui se disputait dans la Cité du Drapeau, elle n’a pas pu se terminer. Elle s’est arrêtée à la 30e minute de jeu, et le score partiel était d’un but partout (1 – 1).

La rencontre allait tourner au vinaigre suite à l’expulsion, par le directeur du jeu, de deux joueurs, en l’occurrence Samuel Mardoché Pompé du VAC et Olnick Alesy de l’AFC. ” En plus des dégâts matériels recensés, les incidents se sont soldés par des pertes en vies humaines et des blessés par balles “, a-t-on appris.

En réaction, la Fédération Haïtienne de Football (FHF), dans une note officielle, condamne ces actes, qu’elle qualifie : anti-sportifs, et présente ses sympathies aux victimes. Cette note de condamnation et de sympathie, signalons-le, porte la signature du Secrétaire général de l’Instance dirigeante du football haïtien, en l’occurrence Carlo Marcelin.

“La FHF présente ses sympathies aux multiples victimes d’agressions physiques, verbales et matérielles et compatit à la douleur des familles éplorées par ces actes qui sont, selon M. Marcelin, odieux et contraires à l’esprit sportif, visant à ternir l’image du football national déjà en situation difficile sur tous les plans, a-t-il reconnu.

” Encore une fois, la FHF renouvelle sa volonté de combattre et de repousser toutes formes de violences comme stipulé dans les statuts, règlements de la compétition”, a mentionné la note.

La FHF a, dans cette note, rappelé à tous les dirigeants, les joueurs, les fans, la grande famille du football que “l’enjeu ne doit pas tuer le jeu” et que le “fair-play” doit régner à l’occasion de toutes les manifestations sportives.

À noter que la COCHAFOP (Commission d’Organisation du Championnat Haïtien de Football Professionnel) ne s’est pas encore prononcée officiellement sur les incidents qui se sont produits le dimanche 10 janvier 2021 au parc Saint-Yves lors du match retour (inachevé) de la finale retour mettant aux prises, l’Arcahaie FC au Violette AC, pour déterminer le champion de la série d’ouverture.

Alix Junior Alfred / Totalmixradio.com

Scroll to Top