CONTRAT – FHF : RICOT SAINTIL SE DÉFEND ET CONTRE-ATTAQUE

FB IMG 1615335636214

Dans une vidéo publiée sur son compte YouTube il y a de cela deux jours, Pierre Richard Midy, un confrère de la radio-télé Soleil, a listé 14 journalistes qui, selon ses sources, sont sur le payroll mensuel de la Fédération haïtienne de football. Épinglé dans cette sale affaire, Ricot Saintil (radio-télé Quiskeya), qui se sent visiblement lésé et stupéfait, n’a pas pris trop de temps pour se défendre et contre-attaquer.

” Je soussigné, Ricot Saintil, journaliste sportif à Radio Kiskeya depuis 2015, certifie que les déclarations du nommé Pierre Richard Midy dans lesquelles mon nom est cité sont fausses, tendancieuses et intéressées “, tels sont en effet les premiers mots du confrère du 88.5 qui en a profité pour tirer à boulet rouge sur le youtubeur.

” Le nommé Pierre Richard Midy a malhonnêtement, dans une vidéo publiée sur YouTube, associé mon nom à ceux de certains journalistes qui étaient rémunérés pendant tout le règne du Dr Yves Jean-Bart (20 ans), et qui étaient au courant des actes d’abus sexuels de ce dernier, mais ont décidé de garder le silence parce qu’ils percevaient un salaire mensuel, bénéficiaient de visas. Il a précisément déclaré que mon salaire mensuel à la FHF était de $ 500 US “, clame haut et fort Ricot Saintil avant de donner sa version des faits.

” Pour ma part, j’estime que les faits relatés par le nommé Pierre Richard Midy portent atteinte à mon intégrité et m’oblige à préciser ce qui suit : -J’avais un contrat signé par le secrétaire général de la FHF allant de janvier à décembre 2020 d’une valeur mensuelle de $ 250 US. Mon travail consistait à rédiger des textes, sur les compétitions nationales, les équipes nationales et travailler de concert avec les autres membres de l’unité de communication de la FHF pour une meilleure visibilité des compétitions nationales et soumettre à l’attention du public toutes les informations relatives à nos différentes sélections. A cet effet, j’ai rédigé plusieurs textes qui peuvent être consultés sur la page Facebook de la FHF et travaillé étroitement avec l’unité de communication. Pour vérification (Tokyo 2020 -Stage de perfectionnement de la sélection olympique, publié le 10 mars 2020, Don Bosco de Pétion-ville, un club, une histoire, une vision orientée vers l’avenir, publié le 5 mars 2020) “, a-t-il précisé tout en ajoutant.

” Je ne suis complice de personne. Je n’ai jamais été au courant des abus sexuels sur mineurs que le Dr Yves Jean-Bart aurait commis. J’ai été pendant deux fois à l’ambassade américaine avec des équipes de jeunes pour l’obtention de visa américain comme journaliste sportif afin de couvrir des compétitions internationales. Aucun membre de ma famille n’a jamais figuré sur une liste de la FHF pour l’obtention de visa. J’ai, malgré mes rapports privilégiés avec le Dr Yves Jean-Bart, fait preuve de responsable dans le traitement des informations relatives aux accusations d’abus sexuels dont il fait l’objet “, a fait savoir le natif de Léogâne qui ne tarit pas d’éloges à l’endroit de son média.

” La Radio Kiskeya dont je suis chroniqueur sportif depuis plus de 5 ans n’accepterait jamais que je me lance dans une campagne de propagande, ni dans un silence complice (kase fèy kouvri sa) pour Dadou Jean-Bart “, a-t-il soutenu avant de se défendre.

” Je tiens à faire honneur à mon nom et à celui de la Radio qui m’a toujours soutenu et conseillé pour rester droit dans mes bottes. Tout comme j’ai été sollicité par la fédération pour accompagner la sélection des moins de 17 ans à la coupe du monde de 2019 au Brésil, durant laquelle mon travail a été salué par la presse sportive haïtienne, j’ai été également sollicité par la FHF pour intégrer son unité de communication pour apporter ma contribution comme rédacteur. Mon contrat est arrivé à terme le 30 décembre 2020. Le règne de Dadou a duré 20 ans et je n’ai eu qu’un seul contrat d’un montant de $ 250 US, et non de 500 comme le prétend le nommé Pierre Richard Midy “, a-t-il raconté et en guise de conclusion, Ricot Saintil a fait les remarques suivantes.

” Dans ce pays où le mensonge est en route depuis plus de deux siècles, la vérité le rattrapera en une journée de marche “.

Barbarah Bourdeau  / Totalmixradio.com

Scroll to Top