Un Haïtien de la diaspora prend les commandes

À l’issue de l’Assemblée générale extraordinaire tenue le samedi 5 septembre à l’hôtel Kinam à Pétion-Ville, le Comité de restructuration de la Fédération haïtienne de judo (CRFJ) peut se targuer d’avoir conduit sa mission à bon port. Près de 2 ans après la démission de Martin Télémaque comme président de la Fédération haïtienne de Judo (27 octobre 2018), Wilmailler Chéry a été élu président de la Fédération haïtienne de judo pour une période de 4 ans.

6 ans après avoir réussi son stage de formation pour entraîneur de la Fédération internationale de judo, Wilmailler a été élu à l’unanimité (36 voix sur 36 possibles) président de la Fédération haïtienne de judo pour une période de 4 ans (2020-2024) lors d’une assemblée générale électorale extraordinaire tenue à l’Hotel Kinam de PV le samedi 5 septembre 2020. 1 an 10 mois et quelques jours après la démission de Martin Télémaque comme président de la Fédération haïtienne de judo le 27 octobre 2018, la Fedération haïtienne a enfin un président issu des élections.

Ancien président de la Ligue de la Diaspora, VP de la Fédération haïtienne de Judo sous l’ère Laraque, et aussi trésorier à une certaine époque, Wilmailler Chéry, quoique vivant dans la diaspora (Ohio), est toujours resté dans les sillages du judo national au point que sa fille Betty Chéry a défendu les couleurs d’Haïti aux Jeux de la Francophonie à Nice en 2013. Son garçon Will est encore pratiquant même s’il n’a pas atteint le niveau de son illustre papa et de sa grande soeur. Élu pour 4 ans comme président son comité est ainsi composé :

– Wilmailler Chéry du club Alfred Nobel est élu président

– Macien Désir de l’école de Saul Cap-Haïtien est élu secrétaire-général

– Gabriel Duvalsaint qui est un ami du judo est élu trésorier

– Antoine Vertus du club Kodokan est le nouveau directeur sportif

– Nadgeda Gena du club Fémina de Limonade et qui est une ancienne internationale haïtienne en catégorie 78 Kgs est élue directrice d’éduction,

– Jocelyn Jean-Baptiste, ancien compétiteur et membre du Club Mars est élu directeur d’arbitrage

– Jérôme Millard du club Saigo Shiro à P-au-Pce est le nouveau directeur de développement

– Antonio P Félix du club Saul du Cap-Haïtien est élu directeur des grades.

De nouveaux responsables seront appelés à compléter ce comité au dire de l’un des responsables puisqu’un directeur technique national devra venir le compléter ainsi que les vice-présidents qui y seront ajoutés après les élections au niveau des ligues (le président d’une ligue est un VP de la fédération).

Pour mémoire, la Fédération haïtienne de judo qui avait été très active sous l’ère Ernst Laraque, avait connu une sérieuse baisse de régime depuis l’arrivée de Martin Télémaque aux commandes en 2012. Certains judokas ont même rangé leurs kimonos de dépit, vu que les compétitions nationales devenaient irrégulières et surtout Haïti était moins présente sur la scène internationale. Après 5 ans d’administration catastrophique, Martin Télémaque avait finalement jeté l’éponge en donnant sa démission de la présidence de la FHJ le 27 octobre 2018. Un Comité de restructuration de la Fédération haïtienne de judo (CRFJ) avait été chargé de conduire la transition à bon port. Près de 3 ans après, ce comité de restructuration conduit à l’organisation de ces élections qui donnent naissance à ce nouveau comité élu pour 4 ans.

 

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

Scroll to Top