Dynamiser le COH….et comment ?

En attendant l’acquisition de son nouveau local et la confirmation officielle de son sponsor officiel, le nouveau comité exécutif du Comité olympique haïtien (COH) est en train de s‘activer pour un retour à la normale des activités olympiques au pays. Le président de cette entité sportive, le Dr Hans Larsen, fait en quelque sorte le résumé des activités à entreprendre pour les quatre années de son mandat.

 

Le Nouvelliste : Avez-vous déjà travaillé à un plan de travail pour les quatre années de mandat du nouveau comité dont vous êtes le président ?
Hans Larsen : Actuellement le Comité olympique haïtien (COH) composé de neuf vraiment nouveaux membres, s’est réuni pour non seulement faire l’état des lieux mais aussi, avoir un projet qui sera connu prochainement de la grande famille sportive haïtienne ainsi que du public.
LN : Dans ce plan, quelles sont les priorités pour le retour à la normale des activités au niveau du COH ?
HL : Le retour à la normale est déjà en cours. La finalisation sur le sponsoring va de bon train si bien que nous avons déjà programmé pour la fin de ce mois un cours en administration. Nous continuons à travailler sur le nouveau visage à donner au COH.
LN : Et dire que dans un proche avenir, ce seront les qualifications pour les Jeux olympiques et la participation d’Haïti à ces joutes sportives. Comment espérez-vous trouver les fonds nécessaires en compte tenu de la situation sociopolitique du pays ?
HL : Nous en sommes en pleine qualification au niveau de certaines fédérations. L’athlétisme entre décembre et janvier, le tae kwon do qui est en passe de terminer, le judo prochainement, le karaté pour février 2021, la boxe et le tennis de table pour avril etc. En ce qui a trait au financement, je dois vous dire que nous sommes régulièrement aidés par la Solidarité olympique et Pan Am Sports. Nous avons eu l’aide du gouvernement en février 2020 que nous avons su gérer pour nous permettre de tenir jusqu’à nouvel ordre et nous sommes à la recherche d’autres sponsors capables de financer la présence d’Haïti à ces auxdits Jeux.
LN : Le sponsor qui avait accepté de répondre d‘une manière positive tient-il toujours ses promesses ?
HL : L’accord est déjà fait et nous sommes au stade de planification pour l’annonce officielle de cette grande première. Il en est de même pour l’acquisition avant décembre ou fin décembre du local du COH qui sera le siège du monde olympique haïtien.
LN : Le retour avec les Jeux haïtiano-dominicains. Qu’en est-il de ce dossier ?
HL : La tendance ce n’est pas seulement le retour de ces Jeux mais sur une coopération du point de vue technique basée sur la préparation des athlètes espoirs haïtiens tout au long de la frontière.
LN : En ce qui a trait des Jeux nationaux, quel l’état de la situation ?
HL : On travaille là-dessus pour démarrer d’aborda ceci avec l’aide bien sûr de sponsors sur des mini jeux nationaux au niveau cadets et juniors pour arriver au haut niveau.
LN ? Le mot de la fin, docteur et président.
HL : Tout développement de l’olympisme passe obligatoirement par une amélioration de la perception de l’olympisme. Le premier choix à faire est de définir et redéfinir le concept de la bonne gouvernance, pas seulement pour le COH mais aussi pour les fédérations et associations sportives.

 

 

 

 

 

Propos recueillis par Emmanuel Bellevue
lenouvelliste.com

Scroll to Top