Les Grenadiers en mission face au Nicaragua au Texas

La sélection nationale haïtienne affrontera le Nicaragua au Toyota Stadium de Frisco au Texas avec la mission de battre les Centreaméricains et se qualifier pour les quarts de finale de l’édition 2019 de la Gold Cup. Une mission à accomplir à condition que le sélectionneur Marc Collat résolve correctement les forfaits de Ricardo Adé et de Jérôme Meshack.

Les Grenadiers se sont entrainé ce mardi soir au Russel Creek Park de Frisco en vue de leur rendez-vous avec le Nicaragua jeudi soir en match comptant pour leur 2e sortie dans la Gold Cup 2019.

Les protégés de Marc Collat ont débarqué à Frisco lundi soir en provenance de San Jose où ils avaient remporté leur premier match de la compétition 2-1 face aux Bermudes. Ayant voyagé à bord du même avion que le Nicaragua (leur prochain adversaire dans l’édition 2019 de la Gold Cup), ils savent que désormais chaque minute compte dans la préparation de leur prochaine rencontre.

Battus 0-4 dimanche par le Costa Rica lors de son entrée en lice dans l’édition 2019, les Nicaraguayens entendent profiter de ce face-à-face pour rebondir aux dépens de la sélection nationale haïtienne dans l’espoir d’une qualification. Ils ont d’ailleurs annoncés les couleurs en déclarant après leur défaite, qu’ils vont jouer leur qualification pour le second tour face à la sélection nationale haïtienne de football.

Des équations à résoudre

Haïti jouera quant à elle la confirmation de sa qualification pour le second tour. Une victoire aux dépens du Nicaragua leur ouvrirait la porte des quarts de finale. Mais pour y parvenir, le sélectionneur Marc Collat se trouve dans l’obligation de résoudre deux équations de taille :

1) Trouver la stabilité défensive avec une charnière centrale inédite devant le portier Johny Placide.

2) Rappeler au groupe que le respect de l’adversaire exige qu’on ne fasse pas preuve d’un excès de confiance pour le prendre de haut afin de se concentrer sur chaque action tant défensive que constructive pour une meilleure finition.

Face aux Bermudes, la confiance de Wilde Donald Guerrier lui aura inspirée cette reprise de volée sublime sur ce centre d’Arcus Carlens en fin de première période. Sa balle filait sous la barre transversale et c’aurait été le plus beau but de l’année sans cette manchette du portier Bermudien. La confiance aura inspirée aussi Duckens Nazon pour tenter cette jolie retournée qui malheureusement n’était pas cadrée. Excessive, la confiance aura été aussi à l’origine de certaines fioritures de Derrick Etienne dans la finition, lesquelles, laissées de côté aurait permis de concrétiser au moins une autre action et creuser l’écart.

Quelles solutions pour l’équation défensive ?

Pour résoudre la première équation, Jems Geffrard pourrait être associé à Jimmy Band Alexis ce qui permettrait au Capois de disputer sa première rencontre dans une Gold Cup. Mais son noviciat à ce niveau pourrait faire réfléchir Marc Collat et le pousser à chercher une autre solution. L’autre carte que pourrait utiliser le sélectionneur c’est utiliser son latéral droit Arcus Carlens comme stoppeur droit. En effet, avant son départ pour l’AJ Auxerre, l’originaire de la Croix-des-Bouquets a été formé à l’Ecole nationale des Talents Sportifs dans le cadre de l’Opération 2018 à ce poste. C’est à ce poste qu’il a été disputer et remporter une compétition brésilienne inter-école de football en compagnie des Jonel Désiré, Jean Wisner Dérival et consorts. C’est à ce poste qu’il avait franchi la phase Caribéenne des éliminatoires de la Coupe du Monde U17 en 2013 avant d’aller rater la course au billet qualificatif pour la Coupe du Monde U17 en phase Concacaf sous la houlette d’un Raphael Novaes de qui le travail laissait à désirer. Le hic, depuis son arrivée à l’AJA, le joueur n’a plus évolué à ce poste.

Autre solution possible, Andrew Jean-Baptiste associé à Jimmy Band Alexis mais si le défenseur de l’AS Capoise est assez technique, il reste que son inexpérience internationale pourrait faire hésiter Marc Collat. Pourtant fort du parcours de l’AS Capoise en Caribbean Shield en mai dernier, Jimmy Band devrait avoir quelque chose à faire valoir d’autant qu’il serait mieux la doublure de Jems Geffrard que son complémentaire.

Enfin l’autre solution pourrait être Andrew Associé à Jems Geffrard. Du lourd en défense sur le plan physique. Une lourdeur qui pourrait servir dans certain contexte mais aussi qui pourrait pénaliser dans d’autres. Toujours est-il que le sélectionneur n’a plus que deux jours pour résoudre ses équations et surtout stabiliser sa défense et partir à l’assaut du Nicaragua jeudi sans Meshack, ni Ricardo Adé et peut-être ni Hervé Bazile

Haïti affrontera le Nicaragua jeudi au Toyota Stadium de Frisco à 6h 30 pm heure du Texas soit 5h30 pm heure haïtienne.

Enock Néré

lenouvelliste.com

Scroll to Top