Jhonny Jose Parima Rodriguez l’a échappé belle.

Alors qu’il s’apprêtait à se rendre ce mercredi 8 mai (dans la matinée) à l’entraînement du Violette AC, Johnny Jose Parima Rodriguez, attaqué par des bandits armés. Son sac de sport a été emporté.

À la recherche de sa première victoire à domicile dans le championnat haïtien de football professionnel, le Violette AC, qui se prépare à recevoir l’équipe du Tempête FC de Saint-Marc au stade Sylvio Cator, a failli perdre son milieu de terrain, convoqué en équipe nationale olympique d’Haïti pour le premier tour des éliminatoires, fixé en juillet prochain à Port-au-Prince.  

Évoquant la situation du milieu de terrain vénézuélien, naturalisé Haïtien, une source proche du plus ancien club du pays et de la Caraïbe, a laissé entendre que « Jhonny Jose Parima Rodriguez a été pris pour cible tôt ce matin (6h30) par des bandits non identifiés à proximité de la Fondation Aristide, zone boulevard 15 octobre, à Clercine ».

Selon cette même source, « armés de pistolets, les deux présumés bandits, qui n’avaient apparemment aucune autre mission que de s’emparer du sac de sport du concerné (Parima), ont demandé au joueur du Violette AC de rendre le sac qu’il détenait avant de s’enfuir sans dire mot au vu et au su de tous les passants ».

La victime, qui a déjà déclaré cette perte au commissariat de Tabarre, souhaite récupérer ses pièces importantes, en particulier sa Carte Identification nationale (CIN) qui est d’une extrême importance pour le joueur victime. S’il faut répéter Pierre Richard Subal, l’attaché de presse du Violette AC, la faible somme d’argent qu’il avait en sa possession importe peu pour Jhonny Jose Parima Rodriguez, né à Puerto La Cruz (Venezuela), le 12 février 1997 (22 ans).

Visiblement affecté par cet acte malhonnête, Jhonny Jose Parima Rodriguez,  qui fera éventuellement ses grands débuts avec la sélection olympique haïtienne en juillet prochain, en a profité pour lancer ce message : « On peut passer déposer les pièces importantes dans un commissariat ou un sous-commissariat de la capitale et je viendrai les récupérer ».

Legupeterson Alexandre

lenouvelliste.com

Scroll to Top