Alph Pélissier Ulysse dresse le bilan 2018 de la FHB

Au nombre des fédérations sportives qui étaient très actives en 2018, il faut ajouter celle du basket-ball. Sa sélection nationale, qui faisait son come-back sur la scène internationale après 37 ans d’absence, intraitable au tour préliminaire de l’Americup 2021 à Suriname a été disqualifiée, sa sélection masculine 3×3 avait surpris la République dominicaine en glanant la médaille d’or de la copa Hispaniola et sa sélection féminine de basket 3×3 avait participé aux jeux de Barranquilla en Colombie. Alph Pélissier Ulysse, vice-président de la FHB, a retracé dans les colonnes du Nouvelliste l’ensemble des activités organisées en 2018 par sa fédération.

Le Nouvelliste : Vous nous dites quoi exactement sur le premier trimestre (janvier à mars) de l’année 2018 ?

Alph Pélissier Ulysse : En janvier, on a pu organiser une séance de formation pour près de 25 arbitres. Pour l’occasion, on a mis l’accent sur l’arbitrage du basketball 3×3. Pour préparer notre participation aux jeux de Barranquilla en Colombie, en février, on a organisé un camp en vue de mettre en place une sélection nationale de basketball féminin 3×3. On a été aussi dans le grand nord (Cap-Haïtien et Caracol, Fort-Liberté) pour animer une séance de formation pour les arbitres de basketball 3×3 et basketball 5×5. Du 1er au 4 mars, on s’était rendu à Fort-Liberté pour une formation destinée aux entraîneurs. Quatre jours plus tard, soit le 8 mars à l’occasion de la journée mondiale de la femme, on en a profité pour organiser un tournoi de basket 3×3 remporté par l’équipe de TNT. Chez les garçons, on a eu le 29 mars, la première édition du tournoi de basket-ball 3×3 open. L’équipe de Samuel de Pétion-Ville avait mis tout le d’accord en s’adjugeant le titre de champion.

LN : Qu’en est-il pour les mois d’avril, mai et juin ?

APU : On a eu un mois d’avril extraordinaire. En effet, les 7, 21 et 28 avril, on avait organisé respectivement au Cap-Haïtien, à Port-au-Prince et au Centre sport pour l’espoir, un camp de détection pour les jeunes (filles et garçons) âgés entre 12 à 16 ans. Il s’agissait d’un projet appelé NBA Digicel Jumpstart. En prévision des Jeux de Barranquilla, on avait organisé les 27 et 28 avril un deuxième camp de détection. Grande première à Port-au-Prince, les 12 et 13 mai, on avait organisé la NBA Digicel Jumpstart. Dans la foulée, des hauts cadres de la NBA avaient visité le pays. Au terme de cette activité, 7 jeunes ont été retenus pour le prochain camp qui devait se tenir à Trinité-et-Tobago. Guy Arnaud, un entraîneur français de haut niveau, les 14 et 15 mai au Centre sport pour l’Espoir, avait animé un séminaire destiné à 25 entraîneurs. Deux jeunes Jean Berthony Lebrun et Mackendy Joseph ont laissé le pays à destination de l’Académie de basket-ball de Bahia Blanca en Argentine. Ils y étaient restés pendant 4 mois. Avant de s’envoler pour Paris (France), l’expert français Guy Arnaud avait également animé, du 17 au 19 mai, un camp réservé à la préparation de la sélection nationale féminine de basketball 3×3. En collaboration avec Power Forward International, plus de 100 jeunes, au gymnasium de la rue Romain, avait participé à un camp de détection de talents. Pour la première fois, on avait organisé une séance de formation pour les officiels de table. 25 personnes y ont pris part.

On n’a certainement pas oublié les arbitres expérimentés. Du 31 mai au 2 juin, au Centre sport pour l’espoir, ils en ont droit à un séminaire de haut niveau animé par l’arbitre international Marc Rony Louis. Ce dernier avait aussi animé, du 9 au 13 juin, une séance de formation réunissant 22 arbitres débutants. En vue du tournoi préliminaire de l’Americup 2021, du 24 au 29 juin en Floride (USA), sous la houlette des coaches américains, on a eu un camp de concentration et de préparation. Parallèlement, les jeunes Evens Apollon, Lee Dort et le coach Sebastian Pétion se rendaient au Mexique en vue de prendre part à un camp annuel organisé par la NBA Academy America du Mexique. 37 ans après, une sélection nationale de basket-ball avait participé, du 24 au 29 juin, à une compétition internationale, tenue en Suriname.

LN : On dirait qu’en juillet et août, le basket haïtien a été très sollicité sur la scène internationale ?

APU : Certainement ! On a eu un mois de juillet spécial. Du 15 au 22 juillet, en prélude des Jeux de Barranquilla, l’équipe féminine de basket 3×3 était entrée en concentration au Centre sport pour l’espoir. Nos 7 jeunes retenus se rendaient à Trinité-et-Tobago, les 21 et 22 juillet, pour participer au deuxième tour de la NBA Digicel Jumpstart. Il est à signaler que deux d’entre eux, Evens Apollon et Cheldet Delva ont pu tirer leur épingle du jeu puisqu’ils étaient retenus pour dernière la phase de cette activité. Comme annoncé, l’équipe féminine de basket 3×3, du 26 au 28 août, avait participé aux Jeux de Barranquilla en Colombie.

LN : Vos efforts ont été récompensés par un titre de champion acquis en République dominicaine ?

APU : Pour le reste, on avait mis l’emphase sur l’aspect compétition. En effet, du 11 au 14 août, on avait organisé la coupe Lesly Desjardins, de quoi rendre hommage à coach Chov. C’est l’équipe de Air Force qui était sacrée championne. Puisqu’on était invité à prendre part à la première édition de la copa Hispaniola en République dominicaine, du 13 au 17 août, on a eu un camp de préparation pour la sélection nationale masculine senior de basket 3×3. Dans la foulée, l’équipe de Petite Place Cazeau, Wolverines remportait la coupe Bernard Daniel, organisée du 14 août au 19 octobre. Emerson Jean François, Dutelien Didier, Grégory Molton et Peterson Léon, les 15 et 16 septembre, avaient permis à Haïti de créer la surprise en remportant face à la sélection dominicaine la copa Hispaniola (12-10). De retour à Port-au-Prince, le general manager Patrick Washington, le 29 septembre au gymnasium Vincent, avait animé un camp de détection en vue de la mise sur pied de la sélection nationale senior. Les jeunes U14, U16 et U18 ne sont pas en reste, car ils avaient également eu droit à un camp de détection des talents.

Le Nouvelliste : Vous avez sans doute terminé en douceur l’année 2018 ?

Alph Pélissier Ulysse : Pour compléter l’ensemble des activités organisées par la Fédération haïtienne de basket-ball, on avait organisé la première édition du tournoi de basket 3×3 masculine, le 13 octobre et c’était l’équipe de Samuel de Pétion-Ville qui avait remporté la compétition. Nos deux jeunes, Evens Apollon et Cheldet Delva, les 26 et 27 octobre, se rendaient à New-York en vue de prendre part à la phase finale de la NBA Digicel Jumpstart. Du 1er au 4 novembre, on avait tenu un camp de détection pour la sélection nationale U15 qui n’avait pas pu prendre part au Mexique à la compétition. Du 7 au 11 novembre, aux Cayes, on avait organisé une séance de formation pour les arbitres débutants.

 

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

Scroll to Top