Haïti en route pour les JO

Engagée dans les éliminatoires pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, la sélection nationale haïtienne n’est plus qu’à une semaine de son entrée en lice dans ce long marathon de qualification dans la zone Concacaf avec le coup d’envoi le 17 juillet.

Seulement une semaine sépare Haïti de son entrée en lice dans ce long marathon (pour la majorité des nations de la Concacaf) des éliminatoires comptant pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Haïti affronte la Grenade le 26 juillet dans le groupe C avant de défier les îles Caymans le 28 juillet pour le ticket du groupe. 13 nations réparties en 3 groupes de 3 et un groupe de 4 disputent cette première phase des éliminatoires qui ont commencé le 17 juillet 2019 avec des matchs compant pout les 3 autres groupes.

Déjà des surprises

La Jamaïque a été accrochée 1-1 dans le groupe A par la Dominique mercredi soir au Anthony Spaulding Sports Complex pour sa première sortie dans cette compétition où seule la première place est qualificative. Dans ce groupe A composé de la Jamaïque, la Dominique et St-Kitts-et-Nevis et qui se joue en Jamaïque, les Jamaïcains assisteront vendredi soir à un face-à-face crucial entre la Dominique et St-Kitts avant de défier St-Kitts dans le match phare du groupe le 21 juillet pour le billet qualificatif.

Dans le groupe B composé de la Barbade, Cuba et les îles Vierges américaines et dont la Barbade est l’hôte, Cuba s’est gentiment débarrassé des îles Vierges Américaines 3-2 mercredi et attendra de croiser le fer vendredi avec la Barbade pour tenter de composter son billet pour la suite et laisser le pays hôte en découdre dimanche avec les îles Vierges américaines. À noter que seul le vainqueur du groupe disputera les plays offs caribéens qualificatifs pour la suite.

Le groupe D qui joue à Panama réunit Antigua y Barbuda, Sainte-Lucie, la République dominicaine et Porto Rico. Dans ce groupe coloré où figure un pays francophone (Sainte Lucie, pays trilingue où le français, le créole et l’anglais sont parlées même si les habitants ont tendance à s’exprimer en anglais comme langue de prestige), deux pays hispanophones (Porto Rico et République dominicaine) et un pays anglophone (Antigua), le coup d’envoi de la compétition a été donné ce 17 juillet et Porto Rico s’est payé la peau d’Antigua y Barbuda 2-1 alors que la République dominicaine a disposé de Sainte Lucie 3-1 pour son entrée en lice.

La compétition se poursuit ce vendredi 19 avec les matches mettant aux prises Antigua et la République dominicaine d’un côté alors que Porto Rico sera face à Sainte-Lucie de l’autre. Elle s’achèvera dimanche avec la rencontre Antigua y Barbuda vs Sainte Lucie d’un côté et ce qui constituera apparemment de la finale du groupe et qui mettra aux prises la République dominicaine et Porto Rico.

À noter que, sans grand match de préparation, la sélection nationale haïtienne des moins de 23 ans dispute une rencontre amicale de préparation ce jeudi 18 juillet au Cap-Haïtien contre l’AS Capoise qui prépare son face-à-face avec Robin Hood FC en 1/16e de finale de la Concacaf Champions League.

 

Enock Néré

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

Haïti sort bredouille dans la Copa hispaniola

Read Next

AHTT sur la voie de l’interscolaire

en_USEnglish