Un titre honorifique dédié à Naomi Osaka

Élu le 10 décembre, coach de l’année sur le circuit du tennis mondial féminin par la Fédération internationale de tennis (ITF), Sascha Bajin, coach allemand d’origine Serbe, l’air reconnaissant, a dédié le titre à sa protégée, la Japonaise d’origine haïtienne Naomi Osaka.

Bien qu’il ait pu travailler par le passé avec des monstres sacrés du tennis féminin, entre autres, Serena Williams, Caroline Wozniacki, Sloane Stephens ou encore Victoria Azarenka, le coach émérite Sascha Bajin n’a pas eu toujours l’honneur d’être élu coach de l’année sur le circuit féminin du tennis mondial.

Il a pu conquérir ce titre grâce aux succès de Naomi Osaka qui avait créé la sensation en s’adjugeant la couronne de l’US Open devant Serena Williams sans oublier sa victoire en Californie dans le Masters 1000 d’Indian Wells. Il faut le signaler, la fille de Maxime Léonard François et de Tamaki Osaka, qui avait visité Haïti en novembre dernier, a perdu plusieurs finales avant de disputer son premier Masters 1000 à Singapour.

Sur Twitter, Sascha Bajin a manifesté sa reconnaissance envers Naomi Osaka en écrivant ce qui suit : « C’est facile d’être un bon entraîneur quand tu as une excellente élève ».

Dans l’attente d’un éventuel titre honorifique venu d’Haïti (pays de son père) ou du Japon (pays de sa mère), Naomi Osaka, qui a gagné 40 sur les 60 matches disputés cette saison sur le circuit, termine l’année 2018 dans le top 5 du classement mondial publié par la WTA.

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

Scroll to Top