Melchie Daëlle Dumornay déculotte Anacaona

Sans jouer une grosse finale, les Tigresses ont battu l’Anacaona 5-2 mardi soir en finale de la coupe du Parlement de football féminin grâce à une Melchie Daëlle Dumornay étincelante qui réussi un quintuplé dans cette rencontre. Nancy Lindor permet à Exafoot de prendre la 3e place aux dépens de l’Aigle Brillant 1-0.

Un nouveau titre, une nouvelle buteuse mais une seule formation : Tigresses. Une fois encore, une fois de plus. Pourtant l’Anacaona, fatiguée d’être le matelas que Tigresses bat tout le temps, rêvait cette année de leur rendre la monnaie de leur pièce. En dépit de l’absence de Nelourdes Nicolas, blessée, de la présence mi-figue, mi-raisin de Sherly Jeudy, convalescente, de Naomie Ambroise touchée en quart de finale contre le Don Bosco, la formation phare de la cité d’Anacaona croyait pouvoir faire sensation et remporter ce duel.

Les Tigresses, quoique privées de Kensia Destinvil (ndlr : Elle quitte le football pour se consacrer à ses études universitaires), de Bathcheba Louis (partie jouer en France), de Rosianne Jean, Dougenie Tabitha Kerby Joseph blessées d’une Soveline Beaubrun en convalescence, misait sur la motivation des Ruthny Mathurin, Angeline Gustave, Abaïna Louis, Lovelie Pierre, Maille Jean et surtout de sa nouvelle superstar, Melchie Daëlle Dumornay en quête toutes d’un premier titre national. Sous l’arbitrage d’une Judith Ambroise appliquée, assistée de Michaëlle Bitton, les deux formations s’affrontent et se cherchent pendant 25 minutes avant que Melchie Daëlle Dumornay d’une frappe de mule n’ouvre le score du pied droit (25e). Tigresses prend l’avantage. 1-0, ce sera le score à la pause.

Une seconde période de folie

Les Tigresses ont tout simplement fait une seconde période de folie au cours de laquelle six buts ont été inscrits. D’abord Kerlidad Damour commet une faute sur Roseline Éloissaint à la 46e minute à l’angle de l’entrée gauche de la surface de réparation. Naomie Ambroise place méticuleusement son mur avant que Melchie ne se lance, frappe du pied droit, fait passer le ballon par-dessus le mur pour le placer dans les filets d’une Naomie impuissante (46e). Tigresses prend le large et mène 2-0. Si Dieunite Élisca redonne un peu d’espoir juste avant l’heure de jeu (58e), Melchie Daële met alors le turbo et ajoute un triplé à ses deux premiers buts tous presque identiques puisqu’elle les conclut à la suite de trois raids solitaires dont elle seule a le secret aux 69e, 79e et 89e minutes. Maudeline Moril a réussi quand même à diminuer l’écart (86e).

À chacun ses émotions

Les Tigresses s’imposent 5-2 et ajoutent un 6e titre de rang à son palmarès au moment où chacune de ses joueuses exprime son contentement pour une raison différente. Ancienne joueuse de l’Anacaona, Lovelie Pierre qui a inscrit 9 buts dans les rangs des Tigresses cette saison ne cache pas sa joie : «Je suis heureuse de remporter mon premier titre national. J’ai longtemps porté les couleurs de l’Anacaona avec qui j’ai perdu plusieurs finales. L’emporter aujourd’hui me rend très heureuse même si c’est encore contre mon ancienne équipe. Ce qui m’arrive aujourd’hui arrive dans tous les pays du monde. On perd avec une équipe et quand on change d’équipe on gagne contre son ancienne équipe. Toutefois, si j’avais marqué aujourd’hui, je n’aurais pas célébré mon but par respect pour ce maillot que j’ai longtemps porté » (ndlr : Lors de la précédente finale de l’Anacaona perdu 1-3 contre les Tigresses, Lovelie Pierre jouait comme attaquante au sein de l’Anacaona).

« Je suis très contente de fêter mon anniversaire avec un titre de championne nationale ! Quand nous foulons la pelouse nous la foulons avec comme unique objectif de venir imposer notre loi et remporter le trophée, ce que nous avons fait. Etre la capitaine qui soulève le trophée en premier me comble de joie », explique la capitaine du jour Jennyfer Limage. Défenseure centrale, latérale droite et parfois milieu récupératrice, la capitaine du soir du haut de ses 21 ans considère la buteuse de son équipe comme une musicienne dans un orchestre qui a su y jouer sa partition : « Melchie a fait sa part du travail comme chacun à son poste. Le football est un sport collectif dans lequel chacun doit jouer sa partition. Même après avoir encaissé ce but de Dieunite nous n’avions jamais eu peur, car nous savions que chacun continuerait à jouer sa partition et Melchie a bien joué la sienne. »

Je suis très contente de voir que malgré mon absence mon équipe est encore championne nationale. Phiseline, utilisée, a bien tiré son épingle du jeu. Je m’inquiétais de savoir qui deviendrait notre buteuse après le départ de Batcheba Louis (ndlr : Batcheba Louis joue en D2 en France) Melchie est venue renverser les défenses adverses et j’en suis contente », explique la capitaine qui avait soulevé le trophée en juin 2017, Soveline Beaubrun. Blessée et en convalescence après une opération compliquée, elle a tenu quand même à assister à la finale.

Trois fois championne nationale au poste de milieu récupérateur, Phiseline Michel, remporte son 4e titre national mais au poste de défenseur central, satisfaite de sa mue : «Je félicite d’abord les filles et je suis fière de ma performance à ce poste, car je ne savais pas y jouer avant et à force de travail je crois avoir tirer mon épingle du jeu. »

Vainqueur de son premier titre national, Angeline Gustave qui joue milieu récupératrice est surtout heureuse d’être championne sous les yeux de sa mère venue la féliciter après la rencontre : « Elle qui ne voulait pas que je pratique le football est devenue maintenant un fan de football et surtout mon plus grand fan. Dès qu’elle sait qu’il y a une activité où une rencontre de football qui me touche elle est présente avec mon petit frère et mon neveu.»

Feuille de match

Mardi 25 décembre 2018

Stade Sylvio Cator

Finale Coupe du Parlement

Arbitre : Judith Ambroise

Tigresses bat Anacaona 5-2 (mt 1-0)

But : Melchie Daëlle Dumornay 25e, 46e, 69e, 79e et 89e pour les Tigresses, Dieunite Elisca 58e, Maudeline Moril 86e pour Anacaona

Avertissements : Dolorès Thomas 66e, Melchie Daëlle Dumornay 87e pour les Tigresses, Sendia Roclor 43e, Kerlidad Damour 78e pour Anacaona

Tigresses : Edjenie Joseph -#1 – Ruthny Mathurin #3, Jennyfer Limage #24 (capt), Phiseline Michel #74, Saraphina Joseph #5 (Taina Gervais #17, 75e) – Dolorès Jean Thomas #15 (Nadine Millien #20,84e), Melchie Daëlle Dumornay #10, Angeline Gustave #8 – Isnada lebrun #11 (Abaïna Louis #16, 67e), Lovelie Pierre #27 (Mélissa Dacius #7, 60e), Roseline Eloissaint #9 (Vladine Mérilus #18, 85e). Entr. Jean-Louis Allan

Anacaona : Naomie Ambroise – Johanne Laporte #15, Verlène Estimé #4 capt, Katiana Joseph #2, Maudeline Mauril #16 – Magdala Macéan #10 – Sendia Roclor #14, Fedeline Valéus #12 (Mie Islande Joseph#19, 75e), Élisabeth Brivil #7 (Sherly Jeudy #9, 62e), Kerlidad Damour #5 – Dieunite Elisca #11 Entr. Gabriel Augusma dit Zagalo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

Scroll to Top