La FHB veut avoir plus de femmes arbitres

Depuis près de 7 ans, la seule femme arbitre du pays, au niveau du basket-ball haïtien, s’appelle Marie-Marthe Jean. La Fédération haïtienne de basket-ball, très remontée face à cette anomalie, a déjà entrepris une vaste campagne visant à mettre plus de femmes arbitres sur le circuit du basket-ball national.

Selon les informations fournies par le directeur technique national de la FHB, depuis plus de trois mois, cinq arbitres féminins sont en formation, a laissé entendre Romuald Timothée. Dans la foulée, il en a profité pour attribuer un satisfecit aux membres du bureau fédéral, car dit-il : « Le dimanche 9 septembre, le match opposant, dans la catégorie minime, l’école de basket La Relève (Pétion-Ville) à Team Romain a été dirigé par un duo arbitre de femmes, composé de l’expérimentée arbitre Marie-Marthe Jean et Fabiola Galette. En fait, ça été une grande première dans toute l’histoire du basket-ball haïtien. »

Visiblement satisfait de la prestation des deux femmes arbitres, le directeur technique a déclaré : « Nous sommes déjà en négociation avec la République dominicaine, dans le cadre des échanges entre les deux fédérations, pour que nos arbitres femmes partent en formation là-bas. »

Qui est Marie-Marthe Jean ?

Elle est née le 15 décembre 1990. Elle a commencé sa carrière en 2011 au championnat organisé par l’Association haïtienne de basket-ball corporatif (ASHBAC). Un début, dit-elle, qui n’a pas été facile, vu qu’avant elle aucune femme n’avait fait cette expérience. Toutefois, l’étudiante de l’Institut des hautes études économiques et commerciales (IHECE) a pu tirer son épingle du jeu.

« Si je ne m’abuse pas trop, c’est en 2011 que j’ai commencé à arbitrer au championnat de l’ASHBAC. Autant que je me rappelle, j’ai été une inconnue tout simplement. Les joueurs me parlaient avec un petit sourire. Certains, par contre, se montraient quelque peu agressifs à mon égard », a expliqué Marie Marthe.

Depuis maintenant sept ans, Marie-Marthe est la seule femme arbitre du pays. Pour le vice-président de la FHB : « Mettre en place une nouvelle classe d’arbitres féminines est une priorité pour le bureau fédéral actuel. En ce sens, des instructions claires ont été transmises à la direction technique nationale et à la commission des arbitres pour la mise en place de ce projet », a fait savoir Alph Ulysse.

« Nous allons intégrer progressivement ces femmes arbitres à nos différentes activités. Des séances de formation sont en préparation, car nous voulons qu’elles soient bien formées. Je profite de l’occasion pour inviter les autres jeunes filles du pays, amantes du basket, à participer au programme de formation de la FHB, car notre objectif, c’est de mettre au cours des deux prochaines années plus d’une dizaine de femmes arbitres sur le circuit national », tel est le souhait de Romuald Timothée.

Si tout se passe bien, Fabiola Galette, Melissa Saint-Jean, Mikerlange Louis Auguste, Mirana Eustache, Lunda Daph Corlie Simplice et Catherine Saintimé seront, à côté de l’expérimentée Marie-Marthe Jean, les autres femmes arbitres qui auront à prêter leurs services à la grande famille du basket-ball haïtien.

 

 

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

Scroll to Top