Haïti 2e au classement des médailles du Championnat du Monde

Avec 11 médailles, dont 3 d’or, la délégation haïtienne prend la 2e place du classement des médailles au championnat du monde de karaté unifié à Montecatini en Italie derrière la Roumanie qui a tout survolé. Haïti devance l’Italie qui totalise 16 médailles dont seulement deux en or à la 3e place et loin devant l’Allemagne qui n’a pas vu la couleur de l’or ni la Belgique et l’Inde qui n’ont pas gagné une seule médaille.

Roumanie, Haïti, Italie, Pologne, République tchèque sont dans l’ordre les cinq meilleurs classés du championnat du monde de karaté unifié qui s’est déroulé du 30 novembre au 2 décembre à Montecatini en Italie. Haïti prend donc la 2e place en glanant 11 médailles grâce à ses 12 participants.

Si seulement 13 pays disputent cette 2e édition du championnat du monde dans lequel se trouve Haïti, il faut préciser qu’à côté de l’Italie, pays organisateur, il y a aussi la Roumanie qui est très redoutable, mais aussi la République tchèque, la Belgique, l’Allemagne, l’Inde, la Pologne, l’Egypte, l’Ukraine, la Hongrie…pour ne citer qu’eux. De quoi offrir donc une belle brochette d’athlètes et de sérieux concurrents même si des pays comme la France, le Japon ne combattent pas dans cette catégorie. La Roumanie a été le plus sérieux adversaire de la sélection nationale haïtienne de karaté. Les athlètes roumains ont été presque partout sur la route des 3 médaillés d’or de la délégation haïtienne, mais la cause première qui fait que nos représentants ont dû se contenter de la 2e marche du podium.

Les principaux adversaires des athlètes haïtiens

La victoire de la petite Sundiata Samara Gaston aux dépens de la Roumaine Mariam Datvadze particulièrement mérite un coup d’œil particulier quand on voit la manière dont les Roumains ont survolé la compétition en glanant à eux seuls 57 médailles, dont 24 en or et 22 en argent. Sundiata Samara Gaston a donc barré la route de la première place à un sérieux prétendant.

Jean Reynold Joseph a dû, lui, se débarrasser du Hongrois Kramarics Robert en finale de la catégorie +90 kg, pour s’adjuger le titre de champion du monde. Ils ont devancé encore un Roumain, Singeorzan Dragis, et un Polonais, Wociech Szachwowski, qui terminent médaillés de bronze.

En catégorie -90 kg, Donaldson Bell a battu l’Italien Alex Mondalio en finale pour devenir champion du monde. L’Italien Alessandro Pancaldi et l’Haïtien Bontemps Rolain se sont contentés de la médaille de bronze. Un Rolain Bontemps malchanceux puisqu’en kata, c’est encore un autre Haïtien, Jean Reynold Joseph, qui le relègue à la 3e place. Précisons que le Roumain Victor Renis s’est emparé du titre de champion du monde en kata masculin.

En catégorie féminine -60kg des jeunes, Vanessa Wherley Jean-Charles a été battue par la Roumaine Satmari Sabina Maria. La jeune Haïtienne s’est contentée de la médaille d’argent en tant que vice-championne du monde. Dans la même catégorie de poids réservée aux femmes, deux Italiennes, Désirée Sircelj, championne du monde, et Ilaria Schiavo, médaillée d’argent, ont barré la route à l’Haïtienne Fabiola Privert qui a dû se contenter de la médaille de bronze.

Enfin, l’ex-championne du monde Darline Jn-Mary n’est pas parvenue à conserver son titre. Elle a été battue en finale par la Polonaise Bozena Dubinska en catégorie Open. Darline Jn-Mary est donc vice-championne du monde.

Enock Néré
lenouveliste.com

Scroll to Top