Haïti-pédophilie:Lescouflair s'apprêterait à parler


Le ministre Evans Lescouflair chargé de la jeunesse,des sports et du service civique accusé de pédophilie devait s’exprimer ce matin face aux journalistes, a appris Haiti Press Network. Le bureau du minstre a annoncé une conférence de presse ce samedi sans cependant indiquer le thème de la rencontre avec la presse. Aucune réaction n’a été enregistrée auprès du gouvernement sur cette affaire. Le président René Préval et le Premier ministre Jean-Max Bellerive se trouvaient aux Etats-Unis en voyage officiel.
Des parlementaires de l’opposition avaient rfévélé en début de semaine que M. Lescouflair avait contraint des jeunes garçons à avoir des relations sexuelles avec lui appelant le gouvernement à livrer le ministre à la justice.

Un jeune homme de 30 ans a témoigné jeudi sur une station de radio de Port-au-Prince tout en présentant des photos pour montrer les traces de sévices qu’il aurait subies de la part du ministre. “Il m’a frappé et m’a forcé à avoir des relations avec lui”, a dit le jeune homme aparemment confus dans ses révélations.

La justice aurait été également saisie du cas d’un adolescent qui aurait dévoilé des relations sexuelles avec le ministre. Ce garçon ferait partie des jeunes footballeurs formés au frais de l’Etat dans une école de talents sportifs à la Croix des Bouquets.

M. Lescouflair qui se trouvait au Sénégal dans le cadre des bourses d’étude accordées par ce pays d’Afrique à près de 200 étudiants haïtiens n’a pas encore réagi aux accusions. Il est retourné au pays et devait s’exprimer ce matin (samedi) lors d’une conférence de presse.

Seule réaction pour le moment celle de l’ex femme de M. Lescouflair. Contactée par Haïti Press Network, Madame Hancia Lescouflair s’est dit terrassée après avoir entendu la nouvelle dans les médias.

“J’ai entendu cette affaire, je suis choquée et je me sens très mal”, a déclaré Madame Hancia à HPN. “Cette affaire a atteint notre image et notre dignité”, a-t-elle ajouté.

Scroll to Top