Haïti avec l'espoir pour moteur


La participation d’Haïti au Tournoi Olympique de Football Masculin de la Jeunesse est un événement très attendu. Cela s’est ressenti dès la première séance d’entraînement des U-15 haïtiens, hier au Jalan Besar Stadium. L’attention qui règne autour des jeunes Caribéens n’est évidemment pas due uniquement au football. Elle a également à voir avec la catastrophe qui a frappé leur pays au mois de janvier dernier. Le terrible tremblement de terre qui a dévasté Haïti a coûté la vie à 300 000 personnes et fait plus d’un million de sans-abri.

“Nous avions déjà commencé à nous préparer pour le tournoi avant le tremblement de terre”, explique Jean Ducasse, l’un des adjoints du sélectionneur Carlo Marcelin. “Mais notre travail a été complètement interrompu par le désastre et les joueurs ont été éparpillés aux quatre coins du pays. Cela fait trois mois seulement que tout le monde s’est retrouvé pour reconstruire l’équipe. Cela n’aurait pas été possible sans l’aide et le soutien de nombreuses personnes, à commencer par les gens de la FIFA”, poursuit l’entraîneur adjoint au micro de FIFA.com, à la sortie d’une séance d’exercice d’une heure.

Après avoir passé les derniers mois en stage dans un centre qui a vu le jour grâce au Projet Goal de la FIFA, les jeunes footballeurs haïtiens sont arrivés à Singapour avec la ferme intention de redonner le sourire à leurs compatriotes. “Nous sommes très heureux d’avoir fait un si long voyage pour rencontrer les Singapouriens et sympathiser avec les autres participants à la compétition, qui sont venus du monde entier”, poursuit Ducasse.

“Rendre les gens fiers de nous”
“Notre objectif est de faire en sorte que nos jeunes emmagasinent de l’expérience pour l’avenir. Nous allons faire de notre mieux pour que les gens restés au pays soient fiers de nous. Ce tournoi nous donne une merveilleuse opportunité de montrer au reste du monde que la vie ne s’est pas arrêtée en Haïti. Nous sommes ici au nom de l’espoir.”

Cette détermination admirable était tangible sur les visages des jeunes footballeurs haïtiens, qui privilégient visiblement le travail sur la rigolade lors des séances d’entraînement. “Le tremblement de terre a fait beaucoup de victimes. C’est très triste”, commente le milieu de terrain Carlos Gluce. “Mais ici, nous pouvons nous concentrer sur les matches et essayer d’oublier pour repartir de l’avant.”

Il n’en demeure pas moins que le simple fait de représenter leur pays dans un tournoi de la FIFA est une immense source de fierté pour tous ces adolescents. Questionné sur le sujet par FIFA.com, le meneur de jeu Jean Bonhomme confirme : “Nous sommes très fiers de jouer dans un tournoi aussi prestigieux. Pour nous, c’est une chance unique de donner un peu de fierté à notre pays. Nous avons énormément travaillé pour surmonter les difficultés. Maintenant, nous sommes prêts pour la compétition, avec l’intention d’obtenir de bons résultats”.

Quel sera l’objectif d’Haïti à Singapour 2010 ? “La victoire, ou au moins une médaille”, déclare sans hésiter le garçon de 14 ans.

fifa.com

Scroll to Top