Philippe-Victor Chatelain : « Introduire les échecs dans les écoles »

Une des grandes priorités que se fixe le nouveau président de la Fédération haïtienne des échecs (FHE), durant son mandat, c’est de conscientiser les parents sur les bienfaits du jeu d’échecs pour leurs enfants.

«Les échecs, ce n’est pas seulement un jeu, mais aussi un outil pédagogique et une méthode thérapeutique pour le pratiquant de cette discipline. Il est prouvé que les échecs combattent certaines formes de maladies, dont l’Alzheimer», a précisé le président de la FHE, Philippe-Victor Chatelain.

Des moniteurs dûment certifiés par la fédération et rémunérés par les écoles vont enseigner aux élèves ledit jeu, et le président s’attend à ce que cette discipline occupe la même place que les mathématiques, la physique, etc.

C’est la raison pour laquelle la FHE entend renforcer plus la formation des cadres techniques et administratifs dans son plan de structuration et de développement de la pratique de cette discipline à l’échelle nationale.

Hormis le volet scolaire, le titulaire de la FHE a abordé le dossier des clubs qui ont grand intérêt à se structurer. «Il faut qu’ils disposent de statuts pour mener à bien leurs activités et de manière à fonctionner dans le professionnalisme et surtout la transparence», a ajouté Philippe-Victor Chatelain.

De concert avec la Direction technique nationale (DTN), des visites d’inspection seront souvent effectuées dans la capitale et dans les villes de province afin de se faire une idée sur la façon de travailler des clubs.

Dans le cadre de ces visites d’inspection, la fédération a visité certains clubs d’échecs évoluant à Saint-Marc, Hinche, Mirebalais, Léogâne, Ganthier, Fond-Parisien.

Le grand problème reste l’absence totale de fonds capables de mener à bien un tel projet. Pour le président, il faut la mise en place d’une stratégie pour avoir une certaine autonomie afin de surmonter les barrières et obstacles rencontrés au quotidien.

«Avec un minimum de confort financier, on pourra éviter à l’avenir de quémander auprès des secteurs concernés des fonds devant financer, chaque fois que l’occasion se présente, la réalisation des tournois et championnats», a-t-il déclaré.

Pour ce faire, la fédération procèdera à la création d’un club d’amis de la FHE où les membres seront appelés à verser entre 10 et 50 $ pour un individu et 50 et 200 $ pour les compagnies.

Dans le cas où ces contributions se feraient mensuellement, la FHE sera caplabe de générer des fonds pouvant lui permettre de réaliser toute une série d’activités tout au long de la saison.

Parlant d’activités, il faut annoncer la mise en place de tournois en ligne (E-Tournois) avec moins de logistique, où les participants devront honorer certains frais pour prendre part à ce genre de tournois de grand calibre.

Après trois tournois à succès réalisés (Inter-Clubs, Open André Pierre et Open AIC), le nouveau comité exécutif de la FHE, que préside Philippe-Victor Chatelain, s’active déjà dans l’organisation du championnat national interscolaire des échecs. Il est prévu que beaucoup d’établissements scolaires de la capitale et de la province participeront à cet événement majeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emmanuel Bellevue
lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *