Une médaille d’or et une d’argent pour Haïti

Au terme des jeux de Pan American, tenus le week-end écoulé (14 au 16 juin) à Oregon Convention Center (USA), Haïti a glané deux médailles (or et bronze). Visiblement satisfaits, les responsables de la Fédération haïtienne de taekwondo ont promis de travailler afin de continuer à faire briller le bicolore haïtien à l’échelle internationale.

Dans les catégories cadette et junior, Haïti a gagné deux médailles aux jeux de Panam, tenus à Portland, Oregon (USA). Anna Laureen Lee a glané l’or et Adams Paityn, le bronze. Pour s’adjuger la médaille d’or, Anna Laureen Lee, impressionnante tout au long de la compétition, a d’abord écarté une Brésilienne, ensuite une Canadienne et finalement une Équatorienne.

À côté d’Adams Paityn qui a gagné la médaille de bronze, les autres athlètes, bien qu’ils aient livré de très bons combats, n’avaient pas pu gravir le podium. Wigly Mathieu, chez les open, en -68kg, avait gagné son premier combat face à un Américain. Blessé au genou, il avait déclaré forfait pour le reste de la compétition.    

En réaction, Frenel Ostin, président de la FHTKD, l’air satisfait de la performance de ses athlètes aux jeux de Panam, a promis de travailler afin de faire briller le bicolore haïtien à l’échelle internationale.

« La journée a été difficile et stressante pour les athlètes et pour la fédération, nous continuons à travailler afin de faire briller notre bicolore », a-t-il dit. Merci à tous nos supporteurs qui nous ont permis de participer à ces jeux. En octobre prochain, une délégation sera au Canada pour le championnat baptisé : Canada Open. Nous allons maintenant nous préparer pour les JO, le championnat du monde et d’autres compétitions nationales et internationales », a fait savoir Frenel Ostin.

Il est à signaler que la délégation haïtienne, participant aux jeux de Panam, tenus aux USA (14 au 16 juin), était composée de Frenel Ostin, président de la FHTKD, Jean Gary Loréus (coach) et des athlètes Rosemylove Sénexant ; Flérickson Jean-Pierre ; Widinsky Dérigin, Kenny Cazeau, Anna Laureen Lee, Adams Paityn et Wigly Mathieu.

Legupeterson Alexandre

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

Gold Cup 2019 : Haïti prête à jouer contre les Bermudes

Read Next

Quand un titre du Brésil ne fait pas recettes en Haïti

en_USEnglish