Naomy Grand-Pierre cherche 150 000 dollars américains pour représenter Haïti en natation aux Jeux olympiques

La nageuse Naomy Grand-Pierre, l’un des athlètes haïtiens confirmés qui auront à porter les couleurs d’Haïti aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, lors d’une rencontre à Washington DC, a confié au journal Le Nouvelliste qu’elle est en train de chercher 150 000 dollars américains pour mieux représenter le pays à cette compétition internationale. 

Déterminée à représenter valablement Haïti aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, Naomy Grand-Pierre fait feu de tout bois pour trouver cette somme dans la diaspora haïtienne aux États-Unis d’Amérique, notamment en Floride, Chicago, Georgia, New York et Boston. « Je suis très honorée d’avoir ce grand honneur et ce privilège de représenter Haïti, mon pays, celui de ma famille à cette compétition internationale. Par contre, nous avançons jusqu’ici grâce à des compatriotes haïtiens de la diaspora qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour nous supporter dans le cadre de notre campagne de levée de fonds. Nos démarches auprès de dirigeants haïtiens se sont jusqu’ici révélées vaines», a-t-elle confié, ajoutant qu’elle a choisi de représenter Haïti non pas seulement dans cette compétition, mais également dans toutes les compétitions internationales.

Depuis la première édition des Jeux olympiques modernes en 1896, Naomy Grand-Pierre, cette jeune nageuse, est la première femme qui représentera Haïti en natation au niveau des Jeux olympiques. «Je me donnerai à fond et j’y mettrai tout ce que j’ai comme potentiel pour que la première République noire du monde soit valablement représentée. Je suis convaincue que c’est un honneur d’être la première femme qui représentera Haïti en natation aux Jeux olympiques de 2020», indique-t-elle.

Ayant vu le jour au Canada, notamment à Montréal, le 16 avril 1997, Naomy Grand-Pierre a été élevée aux États-Unis par ses parents qui lui ont inculqué le sens de l’amour de la patrie. Pratiquant la natation depuis 12 ans, Naomy a  commencé à nager à l’âge de neuf ans, sport aquatique pour lequel très vite elle a démontré beaucoup de dextérité et d’aptitude. 

Passionnée par cette discipline sportive, la nageuse se distingue de l’équipe de natation de la ville d’Atlanta Dolphin au sein de laquelle elle a nagé avant d’avoir pu intégrer actuellement celle de l’université de Chicago.  

Par ailleurs, Naomy Grand-Pierre s’est distinguée en mai 2016 en Roumanie en se hissant en finale pour le 100 mètres brasse et 50 mètres nage libre. Lors du tournoi préolympique de Rio qui s’est tenu du 29 juin au 3 juillet 2016 à Nassau, aux Bahamas, elle a pu atteindre la finale pour le 50 mètres papillon et au 50 mètres libre. Elle a été en 7e place pour le 50 m libre, en 8e pour le 50 m papillon dans cette compétition à laquelle participaient 39 pays.

Amos Cincir

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

Gold Cup 2019 : Haïti prête à jouer contre les Bermudes

Read Next

Quand un titre du Brésil ne fait pas recettes en Haïti

en_USEnglish