FOOTBALL : MÉLISSA SHELSIE DACIUS NAGE ENTRE LE MÉTIER D’ENTRAÎNEUR ET JOUEUSE DE FOOTBALL

Après deux saisons passées au sein de la formation du FF Nîmes Métropole Gard (2020 – 2022), Mélissa Shelsie Dacius qui apprend le métier d’entraîneur de football à l’université de Montpellier, laisse son ancien club pour parapher un bail d’apprentissage avec l’ASPTT Montpellier. Elle se dit heureuse de prendre une telle décision avant d’évoquer ses projets.

Accompagnée d’Angeline Gustave en 2020, Mélissa Shelsie Dacius, ancienne joueuse de l’AS Tigresse, s’était engagée avec l’équipe du FF Nîmes Métropole Gard dans l’hexagone. Elle en a profité, en jouant en D2 féminine avec son club, pour passer ses deux premiers diplômes d’entraîneur à l’université de Montpellier.

” Pour apprendre le métier d’entraîneur, il vous faut trois ans d’études. En ce qui me concerne, c’est au prix d’énormes sacrifices que j’ai passé avec succès mon premier diplôme, le CFF1 qui me permet de travailler avec les équipes (masculine et féminine) de 8 à 15 ans. Toujours à Nîmes, j’ai passé un deuxième diplôme, le CFF2 pour entraîner les équipes (des deux sexes) de 17 à 19 ans. Il faut dire que pour passer chacun de ces diplômes, il vous faut 32 heures de cours par diplôme. Pour ainsi dire, avec ces deux diplômes, je peux aussi diriger une équipe féminine senior évoluant en Régionale 1 “, a fait savoir Mélissa Shelsie Dacius qui, en tenant compte des difficultés rencontrées pour conjuguer sa carrière de footballeuse et le métier d’entraîneur, a pris la décision de quitter Nîmes pour Montpellier.

” C’était très compliqué pour moi : aller à l’université à Montpellier et jouer au football pour l’équipe du FF Nîmes Métropole Gard. En fait, j’ai dû parfois rater des cours, en prenant quotidiennement le train (45 minutes par jour) pour aller à l’école, et ce, après avoir participé à un match de football. Pour tout mettre en ordre, j’ai signé un contrat d’apprentissage d’une année avec l’ASPTT Montpellier, et j’en profite pour aller à l’université et jouer au sein de cette équipe qui évolue en Régionale 1. A mon humble avis, c’est une décision intelligente de ma part “, a expliqué la Grenadière qui n’a pas été appelée par Nicolas Delépine pour le nouveau rassemblement de la sélection féminine haïtienne de football (3 au 9 octobre) en France.

Dans cette interview, la mondialiste des moins de 20 ans en 2019 en France, Mélissa Shelsie Dacius, qui compte faire carrière dans le métier d’entraîneur, a fait savoir qu’elle est en passe de décrocher son troisième diplôme avant de dévoiler ses projets à cours terme.

” Après mon prochain diplôme (le troisième), je compte passer un quatrième pour parfaire ma connaissance dans la gestion d’une académie de football ou d’une direction technique nationale. Et je ne compte pas m’arrêter là, car je veux avoir aussi une licence internationale, et ce sera, dans mon cas, une simple formalité pour avoir été à l’université pour apprendre le métier d’entraîneur “, a conclu Mélissa Shelsie Dacius qui assure déjà son après carrière de footballeuse.

Sans l’ombre d’un doute, si Mélissa Shelsie Dacius n’allait pas réussir une grande carrière de footballeuse, elle s’apprête, en revanche, à ouvrir la voie pouvant lui permettre de devenir une entraîneure de référence dans le monde du football haïtien et caribéen.

Source : Ticket Magazine

Scroll to Top