CAVALY – REFUS DE VISA : PATRICE DUMONT CONSTERNÉ, DEMANDE JUSTICE

En guise d’un document pour mémoire afin de servir la cause du sport et de l’harmonie entre les peuples écrit au Parlement haïtien, le Sénateur de la République d’Haïti Patrice Dumont a organisé une conférence de presse ce mardi 22 février 2022 au local de l’ISNAC, sis à l’Avenue Charles Summer, dans l’optique d’exprimer sa consternation et sa désillusion suite au refus de l’Ambassade Américaine d’accorder de visas à la délégation du Cavaly AS de Léogâne qui devait se rendre aux USA pour affronter le New England REVOLUTION en huitièmes de finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF.

Pour commencer, l’un des membres fondateurs du Cheval rouge a qualifié de déception la situation où se trouve le club de la Cité d’Anacaona. ” C’est grave et même quasi grave. Le coup est très dur, la pilule est très difficile à avaler “, a déclaré le Sénateur Patrice Dumont

Le Cavaly AS une deception haïtienne de plus, mais à l’envers 

Le parlementaire estime que le Cavaly Association Sportive est une victime comme beaucoup d’autres clubs par le passé à savoir le Racing Club Haïtien en 1963. Après plusieurs victoires lors des tours précédents, contre Sithoc de Curaçao 3-1 et 1-0 au match aller et retour, le Racing a gagné également face à Xelaju Guatemala et sur l’ensemble des trois matches, s’est qualifié pour la finale. Une finale non disputée pour un problème de passeports.

Lors de l’année 1984, le Violette AC avait éliminé successivement Victory Boys de Curaçao, FC Moulien de Guadeloupe, Racing Club de Rivière Pilote, Defense Force de Trinidad et ASL Sports de Trinidad.
Qualifié pour la finale contre Chivas de Guadala jara du Mexique et le club mexicain refuse de jouer la finale malgré l’offre du Violette de jouer les deux matches au stade Jalisco. La CONCACAF a déclaré plusieurs mois après que le Vieux Tigre a remporté la finale.

Enfin, l’ancien entraîneur du club léogânais, a précisé qu’il a rencontré l’ambassadeur Américain et le consul afin de trouver une issue à ce dossier mais c’était en vain, malgré certaines garanties données au préalable par ces responsables.

En tout cas, cette expérience du Cavaly vécue comme un traumatisme par l’opinion publique haïtienne témoigne de la valeur accordée à l’effort et à la représentation nationale dans les affaires internationales.

Gracien Antoine/Totalmixradio.com

Scroll to Top