Quand le gouvernement haïtien vole au secours du basket

Trop forte pour ses homologues de la zone caribéenne, la sélection haïtienne de basket-ball, qui semble filer tout droit vers le titre de champion, a été disqualifiée injustement par la FIBA au tournoi de pré-qualification de l’Americup 2021 à Suriname. Au salon diplomatique de l’aéroport Toussaint Louverture, le lundi 2 juillet, elle a été accueillie chaleureusement par les autorités haïtiennes.

Sous la houlette du staff technique américain composé entre autres de Mattew Brase, Friedman Nicholas et Winshal Aaron, la sélection haïtienne de basket-ball a été tout simplement impitoyable au tournoi de pré-qualification de l’Americup 2021, organisé à Anthony Nesly Sporthal (Paramaribo, Suriname) du 24 au 30 juin 2018.

Pour ses quatre premières rencontres dans la compétition, les Haïtiens, impressionnants jusque-là, n’ont fait qu’une bouchée de leurs homologues de Barbade (78-62), Montserrat (110-50), Antigua-et-Barbuda (76-59) et Bermudes (96-60) pour se hisser en demi-finale du tournoi caribéen.

Haïti évite le pire

Alors qu’elle s’apprête à affronter le pays hôte (Suriname) pour une place en finale, les autorités de la FIBA, à tort ou à raison, ont pris la décision de disqualifier Haïti sous prétexte que certains joueurs ne remplissent pas les conditions pour disputer la compétition.

Pour éviter l’amende de 25 000 dollars américains et d’écoper plusieurs années de suspension, bien qu’elle soit disqualifiée injustement par la FIBA dans ce tournoi, la sélection haïtienne de basket-ball a accepté de jouer un match de classement contre Sainte-Lucie qu’elle a corrigé (100-62).

La nouvelle, aussi pénible qu’elle soit, a été accueillie avec stupéfaction dans le milieu haïtien. Dans la foulée, la Fédération haïtienne de basket-ball, qui a reçu le soutien du ministère de la Jeunesse, aux Sports et à l’Action civique (MJSAC), a écrit aux autorités de la FIBA. Toujours est-il que la décision a été déjà prise, et Haïti, jusque-là invaincue et malgré sa brillante prestation à ce tournoi, s’est contentée de la 9e place.

Le gouvernement haïtien au chevet du basket

La délégation haïtienne, composée, entre autres, de ces onze joueurs : Hernst Laroche, David Jean-Baptiste, Jeffrey Coby, Jeantal Cylla, Jean Massenat, Farnold Dégand, Antoine Joseph, Clide Geffrard Jr, Marvin Dominique, Kervin Bristol et Carell Joseph et du président de la FHB, Joseph Henri Jean, a fait son come-back en Haïti, le lundi 2 juillet. Elle a été accueillie au salon diplomatique de l’aéroport Toussaint Louverture par la ministre des Sports Régine Lamur, le ministre des Haïtiens vivant à l’étranger Guy André François et Alph P. Ulysse, Emmanuel Bonnefil et Serge Albert, trois membres du comité exécutif de la FHB.

Régine Lamur, au même titre que son homologue Guy André François, ne tarit pas d’éloges à l’égard de l’équipe haïtienne de basket-ball. Conduite à l’hôtel Karibe Convention Center, l’équipe nationale, qui a fait couler beaucoup d’encre, a eu droit à une réception en la résidence privée du chef de gouvernement haïtien, Jack Guy Lafontant.

Très impliqué ces derniers temps dans les affaires du sport, le président de la République, Jovenel Moïse, n’a pas laissé passer cette occasion pour témoigner son amour à l’égard des membres de l’équipe nationale de basket-ball. Il promet, par le biais du MJSAC, d’accompagner la fédération.

Dans ce dossier, les responsables étatiques se sont montrés prudents à l’image des autorités de la Fédération haïtienne de basket-ball qui ne veulent surtout pas aller au clash avec celles de la FIBA.

Ils sont prêts à jouer pour Haïti

Visiblement satisfaits de l’accueil chaleureux reçu à Port-au-Prince, les joueurs, loin d’être découragés après l’injustice subie à Suriname, se sont dits prêts à enfiler le maillot d’Haïti afin de disputer toute éventuelle compétition internationale.

Dans le camp des responsables de la fédération, la prudence est de rigueur : « On ne peut batailler avec les autorités de la FIBA. D’ailleurs, nous sommes coiffés par cette instance. Cependant, diplomatiquement, nous voulons résoudre une fois pour toutes cet impair. Ce faisant, nous aurons libre accès à disputer les tournois auxquels nous aurons à participer », a clairement expliqué le vice-président de la FHB, Alph P. Ulysse, qui en a profité pour confirmer la participation de l’équipe nationale féminine au tournoi de basket 3×3 qui se tiendra aux jeux de Barranquilla (Colombie) fin juillet début août.

Après 37 ans d’absence sur la scène internationale, l’histoire retiendra qu’une sélection haïtienne de basket-ball, emmenée par des expatriés, avait survolé la phase de poule du tournoi de pré-qualification FIBA Américup 2021, tenu à Paramaribo (Suriname), du 24 au 20 juin, avant de se faire disqualifier injustement par les autorités de l’instance suprême du basket de la région.

 

 

 

 

 

 

 

 

Legupeterson Alexandre

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *