Haïti se défait du Nicaragua mais perd en amical contre Salvador

La sélection nationale haïtienne s’est rapprochée de la qualification pour la Gold Cup 2019 en battant le Nicaragua 2-0 à Managua samedi soir (17 novembre). Les Grenadiers joueront une finale le 23 mars contre Cuba pour le billet qualificatif à Port-au-Prince. En attendant, sans Marc Collat sur le banc mardi soir, la sélection nationale a chuté 0-1 sur la pelouse du Salvador en match amical.

Il ne reste plus que Cuba à battre le 23 mars 2019 pour que la qualification pour la Gold Cup 2019 soit définitivement acquise pour la sélection nationale haïtienne de football. Deuxième au classement de la CONCACAF après sa victoire 2-0 samedi à Managua face à une sélection nicaragueyenne arrogante et tenace, Haïti doit disputer le match phare de sa lutte pour la qualification contre une formation cubaine jusqu’ici 4e au classement et l’un des plus sérieux concurrents de la sélection nationale haïtienne de football dans la course à la qualification. Vainqueurs de Saint-Marteen 13-0 en septembre et difficilement de Sainte-Lucie 2-1 en déplacement en octobre, les coéquipiers de Duckens Nazon avaient besoin d’enchaîner sur une victoire en déplacement contre le Nicaragua pour faire d’une pierre deux coups : 1) Se rapprocher de la Gold Cup 2) Prendre leur revanche sur cette sélection qui en mars 2017 les avait sortis de la course à la Gold Cup en leur infligeant un sévère 3-0 à Managua.

Affronter le Nicaragua dans un contexte particulier

Lors de ce match programmé à San Jose (Costa Rica) en raison de la situation politique complexe du pays depuis avril 2018, la sélection nationale haïtienne croyait pouvoir affronter le Nicaragua sur un terrain neutre ne favorisant ni l’équipe receveuse ni l’équipe visiteuse. Mais coup de tonnerre, quelques jours avant la rencontre, les opposants au gouvernement de M. Ortega ont accordé un moment de trève garantissant du même coup à la sélection nicaraguayenne la possibilité d’accueillir la sélection nationale haïtienne à Managua. La sélection nationale haïtienne arrivée au complet à Managua le 13 a donc été bien accueillie même si les membres du staff qui étaient à Managua en avril 2018 ont eu un peu la peur au ventre. Le Nicaragua tenait son match.

Une expulsion précoce

Si Placide s’est mis en évidence très tôt dans la partie sur un tir ras sol, Michaël Cantave qui n’a obtenu l’autorisation de la FIFA que quelques heures seulement avant la partie, ouvre le score d’une superbe frappe du pied droit après seulement 12 minutes de jeu. Menée 0-1, la formation nicaraguayenne jouant sur sa pelouse et bénéficiant du soutien de son public allait bénéficier d’un petit coup de pouce du destin. Wilde Donald Guerrier, aligné au poste de latéral droit, a vu rouge lorsque agressé par son vis-à-vis, il a voulu se faire justice lui-même. Un geste qui lui a valu une expulsion directe et placé la sélection nationale en situation délicate avec près de 70 minutes à jouer. Michaël Cantave a dû donc laisser le champ de jeu pour qu’Alex Christian occupe le poste laissé vacant par Wilde Donald en défense. La sélection nationale restait quand même très dangereuse pour les Nicaraguayens. Derrick Étienne Jr a testé le portier nicaraguayen d’une belle frappe enroulée du droit et quand un contre savamment orchestré entre Derrick Étienne et Duckens Nazon se termine sur une reprise de tête victorieuse du jeune Jr (31e), Haïti fait le break en menant 2-0. L’inquiétude était alors de maintenir cet avantage au moins jusqu’à la pause. Ce que les Grenadiers sont parvenus à faire.

On s’abrite et on gère en seconde période

Les 45 minutes de la seconde période ont servi aux Grenadiers pour montrer leur capacité à laisser l’initiative à l’adversaire en vue de protéger son avantage tout en étant menaçants sur des contres intelligents. Face à cet arrogant adversaire qui prenait sa victoire de mars 2017 comme une hégémonie de droit, Haïti, à 10 contre 11, est parvenue à s’imposer 2-0, prenant du même coup sa revanche mais surtout s’approchant un peu plus près d’une qualification pour la Gold Cup. Il devra pour cela battre Cuba en mars 2019 au stade Sylvio Cator.

Feuille de Match

Stade Nacional du Nicaragua à Managua

Haïti bat Nicaragua 2-0 (mi-temps 2-0)

Buts : Michaël Cantave (13e) et Derrick Étienne Jr (31e)

Avertissements : Kevin Lafrance (69e), Zachary Hérivaux (87e) et Derrick Étienne Jr 90+1 pour Haïti, Daneik Cardena (69e), Luis F Capete 90+3 pour le Nicaragua

Expulsion : Wilde Donald Guerrier (15e) pour Haïti

Nicaragua : Justo Lorente #1 – Luisy F. Capete #6, Manuel Rosas #3, Francisca Flores #16 (Abner Acuna, 70e), Josue Quijano #2 – Jaime Moreno #13, Luis Gallerno #10, Jonathan Mancada #8 (Brando Ayenadisi, 45e), Oscar Lopez #20 – Daniel Cadena #9 et Juan Barrera #11 (capt). Entr Henry Duarte

Haïti : #1 Johnny Placide (Caot) – Wilde Donald Guerrier 7, Ricardo Adé #4, Jerome Meschac(4) et Arcus Carlens #5 – Sonny Mustivar #17 (Zachary Hérivaux, 81e) , Brian Alcéus #21 et Kevin Lafrance # !3 – Derrick Étienne Jr, Duckens Nazon (Frantzy Pierrot, 55e) et Michaël Cantave (Alex Christian Jr, 15e). Entr Marc Collat

Mardi soir, c’est sans Marc Collat sur le banc que la sélection nationale haïtienne de football a affronté la sélection nationale du Salvador en match amical. Un but de Joaquim Rivas à la 30e minute a suffi aux Salvadoriens pour s’imposer 1-0 contre une sélection nationale haïtienne largement modifiée.

 

 

 

 

 

 

Enock Néré

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *