SPORT – LEXIQUE : GROS PLAN SUR LA PRATIQUE DU TENNIS

Parmi les sports à raquette, le tennis est le plus célèbre. Il dénombre environ 26 millions de pratiquants dans le monde. Grace à des joueurs légendaires et des tournois historiques, cette discipline touche presque tous les pays du monde. En Haïti faute d’infrastructures, le tennis reste un sport très peu populaire et s’est limité historiquement aux performances de Ronald Agenor.

Pour pratiquer le tennis, le tennisman ou la tenniswoman aura besoin d’une raquette cordée verticalement et horizontalement et d’une balle en caoutchouc, remplie d’air et recouverte de feutre. Un match de tennis met en compétition deux personnes, alors on parle de simple, ou de quatre personnes, on parle d’un double. Le terrain du tennis est de forme rectangulaire où l’on retrouve principalement quatre types de surfaces de jeu : le gazon, les moquettes, les surfaces dures et la terre battue.

Les règles du tennis

Lorsque l’on annonce un score au tennis, il faut toujours annoncer le score du serveur en premier. On commence le jeu à 0/0 et on commence à servir à droite. Lorsqu’on gagne 1 point cela fait 15, 2 points cela fait 30, 3 points 40, 4 points on remporte le jeu et cela fait 1/0.La plupart du temps, il est nécessaire de remporter deux sets (manches) afin de gagner la partie. Les deux exceptions sont d’une part les matchs du tableau masculin des tournois du Grand Chelem et d’autre part ceux de Coupe Davis, qui se jouent en trois sets gagnants.

Les scores pour remporter un set sont ainsi : 6/0, 6/1, 6/2, 6/3, 6/4 et 7/5. Si les deux joueurs n’ont pas été en mesure de se départager au cours des douze premiers jeux, ils disputent un jeu décisif appelé tie-break en anglais.

Haïti et le tennis

Le tennis haïtien est géré par la Fédération haïtienne de tennis. On le pratique surtout dans quelques centres sportifs de l’État, mais le Cercle Bellevue reste à ce jour le meilleur espace de tennis haïtien.

L’histoire du tennis haïtien se tourne aux performances de Ronald Agenor. Droitier impénitent, Ronald a écrit presqu’à lui tout seul l’histoire haïtienne. Il a remporté son premier tournoi ATP en 1989 à Athènes, où il a battu Kent Carlsson (no 6 mondial) en finale. La même année, il s’est qualifié pour les quarts de finale à Roland Garros (victoire sur Tim Mayotte, 9e mondial au deuxième tour). Cette même année, il a atteint son meilleur classement mondial de sa carrière en arrivant à la vingt-deuxième place. Aux côtés des cinq finales perdues, Ronald Agenor a remporté 3 titres sur le circuit ATP.

Dken/totalmix.com

Scroll to Top