FOOTBALL – ANALYSE : PETERSON DESORMEAU, EST-IL RÉELLEMENT LE TEAM MANAGER DES GRENADIERS ?

Ne dit-on pas que le “Team manager est un vrai meneur de joueurs. Il assure le lien entre les sponsors, les organisateurs de compétitions et l’ensemble de l’équipe. Il permet de faire remonter les informations et facilite la communication interne et externe “. Dans ce petit jeu, peut-on parler de Peterson Desormeau, au regard des problèmes à répétitions qui existent au sein des Grenadiers, comme : Team Manager de la sélection nationale de football ?

Depuis qu’il est nommé au poste de Team manager: avez-vous déjà vu Peterson Desormeau permettre de faire remonter les informations et faciliter la communication interne et externe, préparer, encadrer et manager les joueurs en instaurant et en maintenant une cohésion d’équipe ? Non, Gold Cup 2021, un exemple flagrant !

Un expert français du nom de Benjamin Cano, évoquant le rôle d’un Team Manager, a fait ce commentaire : « Toutes les équipes de football ont un Team manager qui fait le lien en permanence entre le sportif et l’administratif pour aider à régler les multiples détails opérationnels, afin que tout se passe au mieux, que le staff et les joueurs puissent restés concentrés sur les matches, l’entraînement et la préparation. Il faut, notamment, s’assurer que tous les joueurs sont en règle, au niveau des visas pour les étrangers, au niveau des licences ».

Du passage des Grenadiers à Puntacana, en République dominicaine lors des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 avant d’aller Turks et Caicos, en passant les matches face à Nicaragua, Canada et pour finir sur les barrages de la Gold Cup 2021 et la dernière compétition citée elle même, Peterson Desormeau, rendez-moi sage ou fou, n’avait rien accompli et n’avait obtenu que la note nulle (zéro). N’est-ce pas lui qui était Team manager lors de l’ultime phase des Jeux de Tokyo au Mexique ?

Malgré tous ces manquements, c’est encore lui (nég zong nan) qui est soi-disant Team Manager de la sélection nationale. Il n’a rien appris de ses errements. Pour se rendre à Bermudes, il ne savait pas qu’il faut avoir un permis d’entrée du gouvernement bermudien, et ça a failli tourner en vinaigre au niveau de l’équipe nationale. Entre-temps, Mondy Prunier n’avait pas effectué le voyage, pour cause de visa américain.

Trois Grenadiers, pas des moindres : Ricardo Adé, Leverton Pierre et Mondy Prunier, n’ont pas pu voyager pour se rendre à Guyana. Dans les coulisses, on évoque que Adé et Pierre auraient le même problème que Prunier (visa américain) peut-être expiré, ne voyagent pas avec les Grenadiers à destination de Guyana. N’y a-t-il pas d’autres moyens pour aller là-bas M. Team Manager ?

Selon une source générale bien informée, la délégation haïtienne, arrivée à l’aéroport de Guyana, a été bloquée pour n’avoir pas eu de visas du pays. Mais où est passé Peterson Desormeau ? Peut-être, le parachuté ne le savait pas lui aussi.

Dans ce petit jeu, on peut se demander : qui avait nommé Peterson Desormeau comme Team Manager ? A-t-il eu le courage de toucher de l’argent entre les mains des responsables de la FHF ? Si oui, pour quels services rendus ? A-t-il le courage d’accepter qu’on lui appelle : Team Manager ?

Avec Peterson Desormeau, décrié par le monde du football en Haïti, la risée des membres du staff technique et des Grenadiers, on aura tout vu. Avec lui et ses patrons, Haïti promet un avenir teinté d’inquiétude et de désespoir.

Barbarah Bourdeau / Totalmixradio.com

Scroll to Top