FOOTBALL – ANALYSE : LUIS HERNANDEZ EST-IL VRAIMENT L’HOMME DE LA SITUATION ?

L’instance suprême du football mondial, la FIFA, a officialisé, le 11 novembre en cours, le renouvellement du mandat du comité de normalisation de la Fédération Haïtienne de Football, et ce, avec un nouveau président en remplacement de Jacques Letang (démissionné en juin 2021), l’ancien joueur, reconverti entraîneur et dirigeant de football cubain, Luis Hernandez Heres (73 ans). Ravagée par une crise interne depuis la radiation à vie du Dr Yves Jean-Bart, la famille du football est aux abois. Dans l’attente de sa prise du pouvoir le 30 novembre prochain, le Cubain est-il vraiment  l’homme de la situation ?

Au grand désarroi des dirigeants de la cellule des clubs affiliés à la FHF, le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé de prolonger le mandat du comité de normalisation de la Fédération Haïtienne de Football (FHF) jusqu’au 30 novembre 2023 au plus tard. Et dans la foulée, le dit bureau en a profité pour annoncer la composition du comité de normalisation qui est la suivante : M. Luis Hernández (président), Mme Monique André (membre) et M. Yvon Sévère (membre).

Gérer les affaires courantes de la FHF ; réviser les statuts de la FHF et adapter, le cas échéant, la réglementation pertinente afin d’en garantir la conformité avec les Statuts et exigences de la FIFA ; organiser l’élection d’un nouveau comité exécutif de la FHF sur la base des nouveaux statuts de la FHF et assurer une bonne transition des questions financières avec le nouveau comité exécutif de la FHF, telle a été la mission confiée aux membres du CN de la FHF.

Bien que le Comité de Normalisation n’arrivait pas à remplir cette feuille de route, l’instance suprême du football mondial a pu quand même constater des avancées constatées. Cependant, le Bureau a noté que certaines missions clés du mandat du comité n’avaient pas été remplies, principalement en raison de la pandémie de Covid-19 mais aussi de la situation générale dans le pays, qui fait face à une crise politique et humanitaire sans précédent.

Pour ceux qui se questionnent sur ce renouvellement et/ou cette prolongation, la FIFA a fait savoir que la décision de prolonger le mandat dudit comité, arrivant à expiration le 30 novembre 2022, a été prise dans le but principal de permettre au comité de normalisation de mener à bien toutes les missions figurant dans son mandat.

Il faut toutefois noter, nombreux sont les clubs (D1, D2, D3 masculines et football féminin) qui critiquent et s’opposent ouvertement aux membres du comité de normalisation de la FHF. Pour dénoncer la mauvaise gestion dudit comité, ces dirigeants de clubs avaient diligenté un sit-in (18 et 25 octobre) devant les locaux de la CONCACAF à Miami en Floride (USA) et de la FHF à Delmas 60. Et dans une correspondance adressée récemment au président de la FIFA, ces dirigeants de clubs montent au créneau pour dire non renouvellement de mandat de Mme Monique André et M. Yvon Sévère.

Dans ce cas de figure, la présence du Cubain, Luis Hernandez Heres, qui préside ce nouveau comité, va-t-elle favoriser une issue favorable à la crise interne qui gangrène notre football ? Établira-t-il son camp de base en Haïti pour tenter éradiquer le problème du football haïtien ou encore va-t-il imiter Gabriel Calderon Pellegrino, qui dirige et encadre la Direction technique nationale de la FHF, mais jamais fouler le sol dessalinien ?

Dans l’attente de trouver une réponse à ces questions, le constat est que le footbal haïtien est dans l’impasse et les dirigeants sont visiblement à couteaux tirés.

Dans ce cas de figure, l’on se demande : est-ce que le Cubain de 73 ans, sera l’homme qu’il faut pour éradiquer la crise qui gangrène notre football ?

Dossier à suivre !

Barbarah Bourdeau/Totalmixradio.com

Scroll to Top