FOOTBALL – ANALYSE : CESSEZ DE JETER DE L’HUILE SUR LE FEU, PERMETTEZ À JEAN-JACQUES PIERRE DE GRANDIR !

Avant la prise de pouvoir de Jean-Jacques Pierre à la tête des Grenadiers, l’ancien footballeur professionnel devenu sélectionneur, avait la cote toute en hausse dans le football haïtien. Dix-sept rencontres après, son bilan mitigé est interprété de diverses manières. A tort ou à raison, certains confrères, animés peut-être de mauvaise intention, ne cessent par leurs écrits de jeter de l’huile sur le feu pretextant qu’il défend le sélectionneur national. Est-ce la bonne et/ou meilleure formule de voler au secours du natif de Léogâne ?

La réponse la plus simple est non. Déjà, il (JJP) ne cessait de répéter qu’il avait pris les rênes de la sélection nationale dans un contexte difficile (transition). A cela, il faut toutefois ajouter que l’ambiance qui régnait dans le vestiaire des Grenadiers, avait impacté les résultats. Ne me demandez pas qui avait jeté la première pierre via les réseaux sociaux ? Que je sache, vous avez la réponse. Pauvre Jean-Jacques Pierre, il se laisse malencontreusement manipuler par des gens qui ne voient plus loin que leur nez.

Ces arrogants cupides persistent et signent qu’ils seraient des amis de Jean-Jacques Pierre. Du grand n’importe quoi. Pour tenter de défendre JJP, ils sont prêts à tout, mais à chaque fois, ils ne font que jeter de l’huile sur le feu. Ils n’ont pas eu le courage de dire à JJP, vous pourriez traiter mieux et autrement le dossier des cadres des Grenadiers; le cas Mechack Jérôme et François Dulysse; celui de Hervé Bazile, et j’en passe….

Des sorties inutiles dans la presse internationale qui ne font que compliquer sa situation vu que Jean-Jacques Pierre, par ses prises de position, avait égratigné au passage les responsables de la FHF (Comité de Normalisation). Par ces faits et actes, ils pourraient ne pas renouveler le contrat du sélectionneur national qui, somme toute, est animé de la volonté pour aider Haïti à franchir un palier, mais ses égo et son entourage, constituent un véritable obstacle pour lui.

Les zélés de JJP, qui sont toujours là où l’eau coule à flot (pour avoir bénéficié l’aide de la FHF de Dadou et écrit en vain le Comité de Normalisation pour donner des consultations) mènent présentement une vaste campagne en essayant de comparer Nazon et Carnejy ou encore Jean-Jacques à Marc Collat.

Tout le monde est comparable. Cependant, le timing est mal choisi. C’est de jeter tout simplement de l’huile sur le feu. Peu importe votre préférence, JJP n’a pas besoin de cela. Vous ne faites que le défendre maladroitement. Vous continuez à semer de la division au milieu des Grenadiers. Nazon et Carnejy sont condamnés à défendre Haïti tant qu’ils jouent encore au football. Vous diriez quoi s’ils auront l’occasion rejouer ensemble ?

Le meilleur discours serait : imaginez vous une ligne offensive des Grenadiers composée de Carnejy, Pierrot et Nazon ! Ainsi, vous prêchez l’unité, la solidarité en aidant les protagonistes à faire une sorte de dépassement de soi. Cessez de tirer sur la corde à la recherche des (views et des commentaires sur les réseaux sociaux).

Aidez Jean-Jacques Pierre dans ses errements. Comme tout le monde, il est humain, il peut commettre des erreurs. Ne dit pas à JJP qu’il est parfait. Cessez d’être sous-homme !

En somme, l’heure n’est pas à la division. Cessez de jeter de l’huile sur le feu ! Jean-Jacques Pierre, bien qu’il soit votre ami, il n’est pas l’ennemi de personne. Il doit savoir qu’il aura plus à gagner en écoutant les critiques constructives que des cons fonctionnels qui le défendent très mal.

La rédaction de Totalmixradio.com !

Scroll to Top