BASKET-BALL : QUELLE LEÇON FAUT-IL TIRER DE LA PARTICIPATION D’HAÏTI AU TOURNOI DE L’AMERICUP 3X3 ?

Pour sa deuxième participation au tournoi de l’AmeriCup 3×3 de basket-ball, déroulé du 3 au 6 novembre 2022 à l’AT&T East Plaza en Floride (USA), la sélection haïtienne n’a pris que la 15e place sur un total de 16 participants. Un classement qui n’a certainement pas reflété les efforts consentis par les coéquipiers d’Antoine Joseph dans cette compétition. Quelle leçon faut-il tirer de la participation d’Haïti à ce tournoi gagné par les USA (garçons) et le Canada (filles) ?

Dans son groupe, Haïti n’a gagné qu’une seule rencontre, celle disputée face à Aruba (21-4). Contre l’Équateur, pour leur premier match, les protégés du sélectionneur Ashley Prudent Salomon, avaient la possibilité de s’imposer, et ce, après avoir recollé au score (9-9) pour finalement perdre (21-16).

Pour ce qui constitue son dernier match, Haïti a fait illusion tout au long de la rencontre, et pouvait revenir (17-17), mais Antoine avait raté un point facile alors que nous étions à (16-17) à quelques deux minutes de la fin. Maladroitement, Haïti s’est inclinée (19-17) devant la formation de Guyana qui a pris l’unique place qualificative devant l’Équateur (2 victoires), Haiti (1 victoire) et Aruba (0 victoire).

Avant le coup d’envoi du match opposant Haïti à Guyana, ce dernier victorieux à la surprise quasi générale de l’Équateur, les Haïtiens étaient dans l’obligation de s’imposer pour s’adjuger la seule place donnant accès au tour suivant. Et cette qualification était encore possible à quelques deux minutes du terme de la rencontre perdue bêtement (17-19) devant Guyana qui avait fait le plein dans son groupe.

Les leçons à apprendre

L’AmeriCup est une compétition grandioses réunissant les meilleurs pays du continent, entre autres, les USA, champions chez les hommes et le Canada, champion chez les femmes. Au-delà de cet aspect important, les pays participant, ont préparé et donné beaucoup d’importances à cette échéance, et de plus, ils sont motivés, concentrés et déterminés afin de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Qu’en est-il d’Haïti ? Il était visible que la sélection haïtienne n’avait pas préparé cette compétition. A preuve, aucun joueur dont les noms figuraient dans la liste initiale, n’avait fait le déplacement. N’en déplaise à Antoine Joseph, Farnold Degand, Marvens Pétion ou encore Junior Saintel qui ont consenti pas mal de sacrifices, car appelés au tout dernier moment, ils ont su vendre une belle image d’Haïti dans cette compétition. Cependant, Haïti aurait pu faire mieux en cas d’une bonne préparation et d’une très bonne prise en charge.

Si la sélection haïtienne de basket-ball 3×3 était mieux armée, elle n’aurait pas laissé filer le match face à l’Équateur et celui de Guyana. À ce niveau, il vous faut de la maturité, de l’expérience et surtout un jeu d’ensemble est primordial. Dans ce petit jeu, Haïti avait manqué de tout cela.

Il va sans dire que les dirigeants de la Fédération Haïtienne de Basket-ball ont la volonté, mais cette dernière n’a pas suffit pour s’imposer dans la cour des grands. Une sélection haïtienne permanente, multipliant les matchs tout au long de l’année, est recommandée, selon certains observateurs qui suivaient la prestation des Haïtiens qui n’étaient pas du tout ridicules.

Haiti pourrait faire l’an prochain moyennant que la FHB débute avec la préparation dès ce mois de novembre, en ciblant les joueurs susceptibles de représenter le pays, les moyens financiers pour que l’équipe ait une meilleure préparation.

Eneaude Casimir/ Totalmixradio.com

Scroll to Top