SPORT ET SOCIÉTÉ / ESCRIME : IMPLANTATION EN HAÏTI D’UN NOUVEAU SPORT DE COMBAT

En mars 2013, un groupe de dirigeants dévoués, commence à jeter des bases un peu partout à travers le pays dans l’optique d’implanter une nouvelle discipline sportive, à savoir l’escrime.

La Fédération Haïtienne d’Escrime a mis l’accent sur 4 axes de priorités, en l’occurrence la structuration, la formation, la compétition et la décentralisation, a fait ressortir le président de ladite fédération Duckerns Louis Joseph.

En effet, plusieurs séances de formations ont eu lieu afin de lancer cette discipline sportive peu pratiquée en Haïti, a laissé entendre Monsieur Joseph.
Pour le moment, 14 entraîneurs haïtiens sont déjà certifiés dont 8 par la Fédération Internationale d’Escrime.

La FHE compte environ 100 moniteurs et une 15 quinzaine d’arbitres qui ont bénéficié des formations tant en Haïti et l’étranger.

” Notre rôle consiste à former des cadres en vue d’implanter cette nouvelle discipline.
Depuis 2019, les démarches entreprises au auparavant par la fédération sont au ralenti, en raison de la situation sociopolitique lamentable en Haïti,” poursuit le numéro un de la fédération.

Toutefois le responsable annonce la reprise de ces activités dont l’organisation de la 3e édition d’un championnat d’escrime au mois de décembre 2021.

Il est nécessaire de préciser que la Fédération Haïtienne d’Escrime a recensé 77 pratiquants de ce sport de combat.

L’escrime exige et contribue à une grande souplesse. Par ailleurs, l’escrime contribue à développer et de renforcer des valeurs, dans une harmonie du corps et de l’esprit .
À noter que L’escrime est devenu un sport olympique depuis 1896.

Gracien Antoine/Totalmixradio.com

Scroll to Top