FOOT – INTERVIEW : DUCKENS NAZON EXPLIQUE LE CHOIX DE QRM

Duckens Nazon, un prince d’Haïti au service du Quevilly-Rouen, c’est le titre d’un article paru ce samedi 2 octobre dans les colonnes du FootNormand pour évoquer l’international haïtien. Pour votre plaisir, nous vous sélectionnons un extrait !
En engageant Duckens Nazon cet été, Quevilly-Rouen a fait plus que s’attacher les services d’un simple renfort offensif. Suivi par une très large communauté de fans, l’ex-attaquant de Laval – de retour après avoir été trois semaines sur le flanc à cause d’une blessure à l’épaule – possède une aura dont très peu de joueurs disposent, y compris au sein de l’élite. Star dans son pays, en Haïti, celui qu’on surnomme « The Duck » s’est également rapidement attiré la sympathie des suiveurs de QRM en réussissant des débuts tonitruants sous ses nouvelles couleurs avec un triplé en l’espace de 39’.
Fraîchement débarqué en Normandie, l’ancien vannetais est désormais en quête de stabilité. Et si l’homme aux 25 buts en sélection a choisi le projet de QRM, c’est avant tout grâce au discours de Bruno Irles.
“Pour ne pas mentir, c’est le coach qui m’a convaincu. Pourtant, on n’avait jamais eu de contact. Il faut savoir que c’est un entraîneur qui analyse beaucoup. Quand il prend un joueur, il sait déjà tout. Avant que je ne signe, il connaissait déjà mon dernier plat (rires). Il s’était renseigné sur moi, j’ai fait de même le concernant et je n’ai entendu que du bien. J’ai accroché tout de suite à son discours”.

Se considérant “à un âge de transit”, Duckens Nazon (27 ans) n’a donc pas hésité une seule seconde quand l’ex-formateur de l’AS Monaco lui a proposé du temps de jeu. “J’ai préféré ce projet plutôt que m’exiler en ne regardant que le côté financier”.

Et alors que les supporters haïtiens ont suivi avec attention les premiers pas à QRM de celui qu’ils ont rebaptisé « Le Prince », le promu voit aussi rejaillir sur lui l’effervescence qui entoure son nouvel attaquant. Si elle est difficilement quantifiable, la visibilité gagnée par cette seule arrivée pour le club du président Mallet est réelle et assurément profitable.

Alors qu’il ne considère jamais comme acquises ses sélections, le successeur d’Andrew Jung n’oublie pas de remercier ses fans. “Les supporters ne sont pas comme ça avec tout le monde et j’essaie de leur rendre ce qu’ils m’offrent, par exemple en proposant des jeux concours. J’essaie de leur donner le maximum car ils m’apportent beaucoup de bonheur. Dans les moments difficiles, ils me mettent du baume au cœur et me permettent de relever la tête”.

Et si d’aventure Duckens Nazon et son équipe décrochaient leur objectif maintien avec quelques buts du « Prince » à la clef, ils seraient alors des dizaines de milliers, à l’autre bout du monde, à célébrer la réussite de QRM.

Source : FootNormand.fr

Scroll to Top