Dernière ligne droite pour les U17 féminins

Deux sélections nationales haïtiennes de football féminin sont à l’oeuvre cette semaine. Les U17 vont disputer la suite de la phase Concacaf alors que les U20 disputent la Sud Ladies Cup en France dans la cour des grands

Phase décisive pour les U17

C’est ce mercredi 6 juin que sera donné le coup d’envoi marquant la reprise de la phase Concacaf U17 féminin à Bradenton. Qualifiée pour les demies finales avant le départ précipité de Managua en avril dernier, les jeunes haïtiennes effectueront leur retour en lice vendredi contre le Mexique dans un match devant servir à déterminer lequel des deux remporte le groupe avant d’entamer les choses sérieuses dimanche. Deux matches cruciaux attendent les filles dans cette phase des choses sérieuses. Celui de dimanche comptant pour les demies-finales et celui de mardi comptant soit pour la 3e place ou pour la finale. Toute victoire dans l’une de ces deux matches cruciaux ouvre les portes d’une nouvelle phase finale de Coupe du Monde. Cependant une victoire dimanche serait encore plus intéressante dans la mesure où elle pourrait être aggrémentée d’une cerise sur le gateau en plus de la qualification.

Arrivée aux aux Etats-Unis le 31 mai sera privé des services de Shelove Joseph blessée depuis avril mais pourra compter sur le retour de la jeune Isabelle Bernier. Lors de leur dernier match amical disputé à Houston le 3 juin, les haïtiennes se sont imposées 2-0 grâce à Melchie Daelle Dumornay et Rachelle Caremus avant de défier le Mexique vendredi.

La liste des U17 est composée de

Gardiennes : Madelina Fleuriot et Naomie Ambroise

Défenseures : Nancy Lindor, Dougenie Thabita Kerby Joseph, Beurnengy Adrien, Ruthny Mathurin, Estericove Joseph, Milan Raquel Pierre-Jérôme,

Milieu de terrain: Angeline Gustave, Elisabeth Brivil, Rachelle Caremus, Bethina Petit-Frère, Dieunica Jean-Baptiste, Danielle Dani Etienne

Attaquantes : Melchie Daelle Dumornay, Abaina Louis, Vladine Mérvilus, Maille Jean, Flero Dina Surpris et la remplaçante de Shelove Joseph, Isabelle Bernier.

Déroute pour les U20 pour leur entrée en lice dans la Sud Ladies Cup en France

France 5, Haïti 0 la sanction est sévère. La note est salée. Le staff technique de la sélection nationale U20 commence à mesurer l’étendue du travail à accomplir avant le mois d’aout si elle veut briller à la Coupe du Monde.

Depuis sa qualification pour la coupe du monde en janvier et quelques matches amicaux disputés en mars dans un tournoi challenge, la sélection nationale U20 n’avait jamais évoluée en tant que telle. Même si certains de ses éléments ont évolués soient avec les U17 (Milan Raquel Pierre Jérome, Ruthny Mathurin, Rachelle Caremus, Dani Etienne, Dougenie Tabitha Joseph, Melchie Daelle Dumornay) ou en sélection nationale A (Dougenie Tabitha Joseph, Melchie Daelle Dumornay) il reste que c’est différent du travail en équipe et en groupe. Le retard a rattraper est énorme. Le champ en friche est vaste. D’autant que des règlements de dernière heure fixeraient la limite d’âge pour disputer cette phase finale, même si on a été l’artisan de la qualification.

“Marc est assez inquiet estimant que nous ne sommes pas prêts ; les filles ont été comme sur un nuage pendant des semaines en Haïti et ne sont pas encore redescendues sur terre” prevenait Yves Jean Bart dans sa note relantant l’arrivée de l’équipe en France.

Ce 5-0 encaissée face à la France pour la rentrée en lice des Grenadières dans la Sud Ladies Cup résonne comme une alerte. Il leur faut redescendre sur terre et se remettre à travailler.

L’haitienne Ronide Henrius officiera comme arbitre lors de la reprise de la phase concacaf des eliminatoires U17 feminin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enock Néré

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *