La Gold Cup des Grenadiers et des Canadiens en chiffres

Saviez-vous que sur le plan statistique la sélection haïtienne de football a, jusque-là, fait plus forte impression que celle du Canada dans la Gold Cup 2019 ? En effet, grâce à un logiciel disponible sur le site internet de la Concacaf, on a pu comparer les performances des deux protagonistes qui ont déjà pris rendez-vous pour en découdre en quart de finale, le samedi 29 juin, à 7 heures p.m., à Houston, aux USA.

Avant que ne débute ce quart de finale qui mettra aux prises Haïtiens et Canadiens, les mordus du football, en Haïti et dans la diaspora, en ont profité pour émettre des pronostics. Certains voient Haïti filer en demi-finale et d’autres non, car, selon eux, le Canada est un adversaire coriace. Pour trancher, faisons parler les chiffres des deux pays après le premier tour de la compétition.    

Au terme des trois rencontres du groupe A, le Canada, qui avait laminé les deux représentants du football de la Caraïbe, à savoir Cuba (7-0) et Martinique (4-0) avant de mordre la poussière (1-3) devant le Mexique, a pris la deuxième place de son groupe. Parallèlement, Haïti a surpris tout le monde (Bermudes : 2-1 ; Nicaragua : 2-0 et Costa Rica : 2-1) pour s’emparer du leadership du groupe B. Dans ce petit jeu, les Grenadiers font mieux que les Canucks.

Sur l’ensemble des trois matches disputés, l’équipe canadienne a tenté 1076 passes, dont 926 réussies et 150 non réussies. En face, la sélection haïtienne a tenté 681 passes, mais a réussi 612. On compte seulement 69 mauvaises passes dans le camp des Haïtiens. Un pourcentage de réussite largement au-dessus de la moyenne pour les Grenadiers, plus précis que les Canadiens dans cet exercice.  

Dans les autres catégories de statistiques, les Haïtiens ont écopé de  six cartons jaunes contre trois dans le camp des Canadiens. Les deux protagonistes (Canada et Haïti) n’ont jusque là aucun joueur expulsé dans cette Gold Cup. Si les Grenadiers ont commis 49 fautes, les Canucks en ont commis 41, soit huit de moins. Ces derniers ont tenté 56 tirs pour 12 buts inscrits, 8 passes décisives et 13 corners en bénéfice. Pour 36 tirs cadrés, les Haïtiens ont inscrit 6 buts, 3 passes décisives et 10 corners. Leurs prochains adversaires de samedi  sont pris hors-jeu à 10 reprises. En revanche, les Haïtiens se sont fait piéger à quatre reprises. 

Sur le plan purement collectif, Haïti a une longueur d’avance sur le Canada. Bien que ce dernier ait inscrit 12 buts en trois rencontres par quatre buteurs : Jonathan C. David (5), Lucas Cavallinu (4), David Hoilett (2) et Scott Arfield (1).  Haïti a fait trembler les filets adverses à six reprises, et ce, avec cinq buteurs différents : Frantzy Pierrot (2),  Duckens Nazon (1) , Derrick Etienne (1) , Djimy-Bend Alexis (1) et Steven Saba (1).     

En tenant compte de ces données statistiques, en conclusion, les experts de la Concacaf ont admis que les Grenadiers sont en train de réaliser un bien meilleur tournoi (Gold Cup 2019) que les Canucks, et ce, avec un pourcentage de 90% contre 86%.

Espérons que les Grenadiers, qui ont rendez-vous avec l’histoire, continuent de surprendre dans cette Gold Cup, en faisant plier les Canucks, le samedi 29 juin à Houston (USA), dans le cadre du premier quart de finale de la plus lucrative compétition au niveau des nations dans la zone Concacaf.

Legupeterson Alexandre

lenouvelliste.com

Scroll to Top