James Diego Joseph, question de race

Sa petite sœur Sarafina Joseph a remporté la Coupe caribéenne des nations avec les U20, son autre petite sœur Dougenie Tabitha Kerby Joseph vient de disputer la Coupe du monde U20 avec les moins de vingt ans après avoir remporté la Coupe Caribéenne des nations en catégorie U17 et être passée tout près d’une qualification pour le mondial U17 féminin prévu en Uruguayen, en novembre. Il s’appelle James Diego Joseph et c’est lui qui, d’un coup franc somptueux, a montré la voie au Cavaly pour dominer le champion en titre 3-0.

Il a réussi un coup franc venu d’ailleurs contre l’AS Capoise et a été l’un des principaux artisans de la nette victoire du Cavaly 3-0 aux dépens du champion en titre dimanche. Pourtant le dossard 7 du “cheval rouge” ne fait pas partie des joueurs dont on parle beaucoup dans le football haïtien. La raison est simple,.Il n’a jamais pu briller en sélection, ce qui fait qu’il n’est pas très connu à Port-au-Prince même s’il semble faire partie des joueurs respectés des fans du Cavaly AS. D’apparence frêle, il ne paie même pas de mine.

Contre l’AS Capoise qui possède quelques joueurs de bon gabarit, il a pourtant livré une copie intéressante. Aérant le jeu, prenant les bonnes décisions avec le timing nécessaire, il apporte un soutien énorme à Dutherson Clerveaux et Wilguens Saint-Fort dans un premier temps avant de permettre à Ricardo Philibbert et Wilguens St-Fort de faire plus aisément leur travail de sape. Et le fait que Jeff Fontala ait joué cette partie comme un Olivier Giroux lors du mondial russe n’est pas de sa faute, mais du choix tactique de son entraîneur. Son nom, James Diego Joseph

Né à Port-au-Prince le 2 octobre 1992, James Diego Joseph est l’aîné d’une famille de six enfants. Ayant découvert qu’il avait une certaine aptitude pour le football, il choisit de pratiquer cette discipline. Rapidement il fait des progrès au point d’avoir été retenu en catégorie U20, mais si sa technique est bonne, il reste que son apparence chétive lui joue un mauvais tour. Alors il rejoint le Cavaly de Léogâne. Bon techniquement et doté d’une bonne lecture du jeu, il a un autre atout qui peut surprendre : les coups de pied arrêtés axés face aux buts sur une distance de 25 à 30 mètres. Il a une façon de frapper qui donne à son ballon assez de puissance pour détourner le mur et prendre la direction de la lucarne.

James Diego Joseph sait que la nature ne l’a pas favorisé physiquement même si elle lui a doté de quelques talents footballistiques. Ses sœurs sont plus connues que lui, tant mieux. Pour le moment il savoure sa prestation contre l’AS Capoise tout en nourrissant l’espoir que, mercredi, il pourra encore remettre une copie encore plus parfaite au parc Jacky Kawly de Jacmel où le Cavaly AS ira défier l’AS Sud-Est.

Enock Néré

lenouvelliste.com

Scroll to Top