FOOT – ANALYSE : MAIS OÙ EST PASSÉ JEAN-JACQUES PIERRE ?

Depuis son sacrée interview exclusive accordée le 8 septembre à Sofoot, Jean-Jacques Pierre, qui était pourtant proactif à travers les médias, entre autres, les réseaux sociaux, a disparu des radars. Dans la foulée, les rumeurs les plus ronflantes, basant sur ses différends avec les cadres de la sélection haïtienne de football et les autorités fédérales, ont fait savoir qu’il a été placé sur un siège éjectable. Mais qu’est ce qui arrive réellement au sélectionneur national ? 

Avant cette interview qui faisait tâche d’huile, la dernière prise de parole du sélectionneur national remontait au 4 septembre, la nuit succédant la victoire (2-1) des Grenadiers face à la Jordanie alors qu’ils étaient restés sur une humiliante défaite (1-6) face à Bahreïn. Au micro de l’unité de communication de la FHF, il avait dressé le bilan de la visite de son équipe dans le Golfe Persique.

En conflit ouvert avec les cadres des Grenadiers, Jean-Jacques Pierre a, selon toute vraisemblance, de sérieux problèmes avec les autorités fédérales, et ce sur divers aspects, entre autres, le non paiement de salaires du staff technique, la sanction ou pas de Nazon ou encore la nomination d’un Team manager capable de conduire à bon port le navire des Grenadiers.

Dans les couloirs de la FHF, le nom de l’expérimenté technicien Martiniquais, Jocelyn Germé, a été cité peut-être pour le remplacer, mais par la suite, il était question pour que ce dernier prenne les rênes de la Direction Technique Nationale, un poste occupé par Chéry Pierre depuis le départ de Wilner Étienne qui faisait l’objet d’une enquête de la part de la FIFA.

Dans sa politique de rajeunissement brutal de l’équipe nationale, Jean-Jacques Pierre a essuyé un bel échec, car Haïti reste au chômage durant tout le mois d’octobre, et sans disputer aucun test match. Rien n’est encore clair pour le prochain mois et/ou le reste de l’année.

Pris entre l’enclume et le marteau, il semble que Jean-Jacques Pierre, qui ne sait à quel saint se vouer, travaille dans l’ombre. Tout en espérant qu’un pays de la zone puisse offrir Haïti un match amical. Ce faisant, il pourrait peut-être jeté son dévolu sur de nouveaux joueurs susceptibles d’intégrer le Onze national.

Pour ceux qui réclament la démission de Jean-Jacques Pierre, ce dernier ne donnera pas sa démission. Au contraire, bien qu’il soit critiqué sévèrement, et ce même par ses proches, il compte aller jusqu’au bout, de quoi justifier le travail à peine visible qu’il fait au sein des Grenadiers.

Sans rien toucher, il serait impensable de croire que Jean-Jacques Pierre, qui a divisé le vestiaire des Grenadiers, et ce avec peut-être la complicité des mains invisibles, continue de travailler. Il faut croire qu’il est en train de se reposer après de bons et loyaux services rendus à l’équipe nationale depuis sa prise de fonction en mars dernier.

Barbarah Bourdeau / Totalmixradio.com

kodekings

Read Previous

FOOT – EXPATRIÉS : UNE NOUVELLE VICTOIRE POUR HARTFORD ATHLETIC

Read Next

VILMONT PIERRE LOUIS, PRÉSIDENT DE L’AS AQUIN, ENFIN LIBÉRÉ

en_USEnglish