UN CHAMPIONNAT DIT-ON PROFESSIONNEL, MAIS DIRIGÉ PAR DES AMATEURS !

Coup de théâtre ! Un véritable mascarade pour certain. Les observateurs les plus avisés s’y attendaient, car la situation n’est pas propice en ce qui concerne le démarrage de la série de clôture. Entre autres, la conjoncture socio- politique et économique du pays. Pourtant, des équipes ont fait le déplacement ce samedi 3 avril à l’idée de jouer la première journée du championnat haïtien de football dit professionnel, mais en vain. La cause : ” des négligences faites par des dirigeants amateurs et qui n’ont pas respecté les revendications des arbitres “.

Dans une circulaire adressée aux responsables de la commission nationale des arbitres (CONA), les arbitres ont réclamé le paiement des arriérés de salaires et une meilleure condition de travail.

En tout cas, les responsables de football ont boudé les revendication des arbitres, en les programmant les contre leurs grés, s’il faut croire le comportement de certains d’entre eux pour les deux premières rencontres de la journée inaugurale de la série de clôture du CHFP.

À quoi s’attendre pour la suite de la compétition, quand on sait que les revendications des arbitres sont légitimes et en même temps difficiles à résoudre.
L’avenir s’annonce très sombre pour le sport-roi en Haïti. Les problèmes administratifs sont énormes, les conditions pour le bon déroulement de la compétition sont chaotiques.
Bref, les raisons sont multiples pour être pessimistes.

Gracien Antoine/Totalmixradio.com

gabcitoj

Read Previous

CHFP 2020 – 2021 : LA RENCONTRE ENTRE LE BALTIMORE SC ET L’AMERICA FC RENVOYÉE

Read Next

FOOT – DÉCÈS / CAVALY AS : LUCKENSON PIERRE N’EST PLUS

en_USEnglish