La 33e étape de l’ASHAPS

Considérons que chaque année est une étape sur le circuit de l’existence. Marquant ses premiers pas en février 1986, l’ASHAPS a été inaugurée trois mois plus tard (le 24 mai) au restaurant Le Tifany localisé au Bicentenaire. Ainsi, le vendredi 24 mai 2019, l’ASHAPS aborde sa 33e étape sur le circuit médiatique haïtien.

Nous étions seulement quatre au départ : Raymond Jean-Louis et Renan Michel (Radio Nationale), Alix Carré (Le Nouvelliste) et Raphael Féquière (Radio Métropole). 

Au fil des jours, après le lancement de la machine ashapiste en février 1986, d’autres confrères ont retrouvé le “groupe des quatre” sur le premier banc de l’Association de la presse sportive haïtienne : Yves Dadou Jean-Bart, Pierre-Paul Charles, Raphaël Ligondé, Gilbert Fombrun, pour ne citer que ceux-là.

Le 24 mai 1986, la journée inaugurale, nous étions environ une vingtaine de plumes et micros sportifs au chic restaurant Le Tifany pour le baptême. Parrain: Roland Roy, l’immortel secrétaire général du Comité Olympique Haïtien (COH). Maître de cérémonie: Patrice Dumont. Et c’était parti.

Trois mois plus tard (août 1986), l’ASHAPS organisa son premier congrès à l’hôtel Villa Saint-Louis à Bourdon, grâce aux démarches de Joseph Namphy. Dirigeant sportif exemplaire, le regretté Djo Namphy avait sportivement permis au premier contingent ashapiste d’investir la salle de réception de l’hôtel Villa Saint-Louis dans le cadre du premier Congrès de l’Association haïtienne de presse sportive.

La dénomination ASHAPS est l’oeuvre du très regretté Renan Michel, mon coéquipier à la radio d’État pendant plus d’une quinzaine d’années. Proposition approuvée par ses partenaires du “groupe des quatre”. 

Quant à la devise, «SERVIR LE SPORT ET NON S’EN SERVIR», c’est un précieux cadeau que Raphaël Féquière avait offert à ses partenaires. Approuvée naturellement, parce que le groupe était très soudé. Cette significative devise est, en quelque sorte, le dénominateur commun de l’ASHAPS.

En trente-trois (33) ans, l’ASHAPS a couvert des millions de kilomètres sur la scène associative. Et ça ne fait que commencer. Une belle et riche épopée. Nous étions une vingtaine lors de la cérémonie inaugurale le 24 mai 1986. Aujourd’hui, il s’avère difficile d’estimer la cohorte de plumes et micros sportifs qui militent en Haïti et la diaspora. 

Ashapistes de partout, exploitons la devise de notre association, ” Servir le sport et non s’en servir” sur la voie tracée par les pionniers. Car la presse sportive est l’une des pièces essentielles du moteur du sport national. 

Joyeux 33e, ASHAPS ! Bonne fête à tous les journalistes sportifs haïtiens.

Raymond Jean-Louis
Membre fondateur de l’ASHAPS
Ashapiste permanent.

kodekings

Read Previous

Unasmoh et Ouanaminthe remportent le National

Read Next

Tempête se paie le champion en titre

en_USEnglish