Haïti en passe de rattraper son retard au niveau de la FIBA

Après Djef Louissaint qui avait subi en mars dernier les examens de la FIBA, Haïti est en passe d’avoir un autre arbitre licencié au niveau de la Fédération internationale de basket-ball. Si l’on se fie aux déclarations de Joseph Henri Jean, la FIBA qui n’a pas été insensible aux efforts consentis par les autorités de la FHB, pour la certification des arbitres, a décidé d’accorder une nouvelle place à Haïti.

Dans sa quête de redressement, Haïti avait eu droit préalablement à une seule place octroyée par la FIFA. Les responsables du bureau fédéral avaient fait choix de Djef Louissaint. Ce dernier, lauréat des différentes séances de formation organisées par la FHB, a été choisi sur cette base.

Dans la foulée, les autorités de la FHB avaient adressé une demande de renouvellement de licence pour Wolf Sylvain Romélus. Dans une correspondance adressée à la Fédération haïtienne de basket-ball en date du 5 avril, les responsables de la FIBA y ont répondu favorablement.

Wolf Sylvain est-il éligible à passer les examens pour le renouvellement de sa licence FIBA ?

Selon le président de la FHB, « c’est encore une bonne nouvelle pour Haïti. Cette approbation, dit-il, témoigne de l’appréciation de nos efforts. Il ne fait pas de doute que la FIBA apprécie au plus haut niveau les efforts consentis par les autorités haïtiennes. Nous devrions continuer sur cette voie. Pour le moment, nous attendons les résultats de Djef Louissaint. Je sais qu’il a pu obtenir la note de 18 sur 25 pour l’examen écrit. Nous attendons les résultats du test physique », a fait savoir Joseph Henri Jean avant d’évoquer Wolf Syvain Romélus.

« Wolf devra subir l’examen physique ce week-end et le test écrit d’ici une à deux semaines. Nous lui souhaitons du succès », a-t-il commenté.

Pour rappel, Wolf Sylvain Romélus, qui avait décroché par le passé sa licence FIBA, vient d’être élu meilleur arbitre de la première moitié de la saison 2018-2019 du championnat organisé par l’ASHBAC. Âgé de 42 ans, il est membre de la Commission nationale des arbitres à titre de formateur national.

En cas de réussite de Djef Louissaint et Wolf Sylvain Romélus, Haïti, qui espère faire son come-back sur le plan régional, pourrait compter deux arbitres licenciés au niveau de la Fédération internationale de basket-ball.

Legupeterson Alexandre

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

D’autres joueuses haïtiennes émigrent dans d’autres championnats professionnels

Read Next

10 sur 25 entraîneurs jacméliens ont réussi leurs examens de passage

en_USEnglish