Saisir le TAS ou boire la tasse

L’attitude du Valencia et ses critères d’appréciation de la décision de la Cochafop ne tiennent pas la route.

Son refus de jouer sur terrain neutre et à huis clos lui vaut tout simplement le risque de l’application de l’article 12.01 des règlements du championnat national de première division masculine :”En cas de forfait général de l’équipe première d’un club, ce club sera placé l’année suivante dans la division la plus inférieure de la hiérarchie des compétitions de la FHF”.

Pourtant ces mêmes règlements en leur article 11.05 offrent au Valencia la possibilité “d’exercer un recours contre une décision d’une commission de la Fédération haitienne de football”.

Cependant, les dirigeants du Valencia “doivent le faire dans les délais et les formes indiqués par les règlements et attendre la décision finale des instances compétentes.

Sinon, comme ont eu à le faire jàdis le Fica et le Victory, le club léogânais devra saisir le TAS (tribunal arbitral du sport) ou boire la tasse jusqu’à la lie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Raphael Féquière

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

Le Real dompte FICA, Don Bosco sort le Baltimore

Read Next

Très bon départ pour le Violette AC et l’Aigle Noir AC

en_USEnglish