Vers l’organisation de la 6e édition de la grande compétition nationale de Power Lifting en Haïti

Le centre sportif de Carrefour s’apprête à recevoir le samedi 17 novembre, à partir de 3 heures de l’après-midi, la 6e édition de la grande compétition nationale de Power Lifting. À côté des deux catégories (poids lourd et moyen) qui sont au programme, les amants de cette discipline sportive auront le privilège d’assister à un spécial bench.

Des athlètes (masculin et féminin) venus de Saint-Marc, des Cayes, Léogâne, Gressier et évidemment Port-au-Prince, sont attendus le samedi 17 novembre pour illuminer l’antre du centre sportif de Carrefour. À cette occasion, des athlètes les uns plus musclés que les autres vont en profiter pour montrer au public de quoi ils sont capables en matière de force.

S’il faut répéter Jean Adrien, triple champion national, la journée du 17 novembre sera riche en activités.

« Pour commencer, on aura une pléiade de confrontations entre femmes. Ce sera très excitant de voir des femmes soulever des poids. Que je sache, en Haïti, dans cette discipline qui n’est pas nouvelle, il y a de superbes athlètes féminines », a fait savoir la figure emblématique de ce sport en Haïti.

Dans le camp des hommes le choc très attendu verra s’affronter Jean Adrien et Jonas qui fera le déplacement des USA. Il s’est dit (Adrien) prêt à entreprendre le dernier combat de sa carrière avant de penser à élever cette discipline au rang des fédérations.

« Contre Jonas, je ferai ma dernière sortie en tant qu’athlète. Pour plus d’un, ce sera la confrontation du siècle vu que je suis invincible sur le territoire national. Face à lui, je compte livrer un duel sans merci », prévient le costaud Jean Adrien.

S’exprimant sur les caractéristiques des athlètes pratiquant ce sport, Jean Adrien, véritable force de la nature, est plus que formel.

« Le Power Lifting est défini comme la force athlétique. En général, les adeptes de cette discipline mangent beaucoup et sont généralement forts. Il ne faut pas confondre une personne obèse à celle qui, à force de consommer des aliments pleins de protéines et énergétiques, devient fort physiquement. En Haïti, nous avons plus de 6 athlètes de haut niveau, capables de représenter le pays valablement à l’échelle régionale et internationale », croit savoir Jean Adrien.

En guise de conclusion, il laisse entendre que la pratique de cette discipline en Haïti n’a pour l’instant rien rapporté à ces adeptes.

« Pour prendre part à une compétition, il vous faut des moyens, mais en retour, l’athlète n’aura que le titre et les éloges de ses pairs. J’en profite pour remercier Japon, Robert, JA auto parts, Gama Sabotay et certains médias qui n’ont pas hésité de voler à notre secours. Permettez-moi de laisser ces deux numéros de téléphone pour toute éventuelle aide : 4292 6262 et 3634 3996 », a conclu Jean Adrien tout en rappelant que tout se déroulera au rythme de la musique des DJs EV Sound, Ronald, Col Mix, Madada et Top NJ Man et vous n’aurez besoin que de 250 gourdes pour avoir accès au centre sportif de Carrefour le samedi 17 novembre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Legupeterson Alexandre

lenouvelliste.com

kodekings

Read Previous

Un cours d’arbitrage multinational en Haïti

Read Next

Formation en dressage à l’ACCE

en_USEnglish