Olrysh Saurel au chômage


Cela fait déjà plus de deux mois depuis que l’ancien joueur du Don Bosco de Pétion-Ville, Olrysh Saurel ait sans club puisqu’il a été poussé vers la sortie par les dirigeants de l’équipe Thaïlandaise, le FC Samut Songkhram.

L’histoire d’amour entre l’ailier international haïtien, Olrysh Saurel né le 13 Septembre 1985 au Cap-Haïtien et l’équipe Thaïlandaise de Samut Songkhram FC évoluant dans la Thai Premier League est terminée, il y a plus de deux mois.

Après un essai au sein de l’équipe Viêt-Namoise de Becamex Binh Duong, le fils de Dieudonne Saint-Juste et d’Innocent Saurel Amos qui avait fait ses premières armes au sein d’une petite équipe de sa ville natale, Mercure FC du Cap-Haïtien, s’était engagé finalement pour six (6) mois avec l’équipe Thaillandaise, le FC Samut Songkhram.

Blessé au genou, les dirigeants du club en question en ont profité pour résilier le contrat de Olrysh.

Pour l’instant, l’ex-membre de la sélection olympique ne joue pas mais continue d’entraîner dans le but de décrocher un nouveau bail dans le football asiatique.

« Je ne savais pas si le racisme était aussi présent en Asie. Selon moi, il m’a écarté du groupe pas par le fait que je sois nul mais plutôt en raison de mon origine raciale », a fait savoir Olrysh Saurel.

Questionné sur un possible retour en Haïti, Olrysh a rejeté d’un revers de main cette idée. « J’entraîne au jour le jour pour rester en forme physiquement et mentalement. Il est hors de question que je sois revenu en Haïti même si j’ai l’en vie pour aider le Don Bosco. Toute fois, mon agent, Howard Golberg Howie m’a conseillé de rester en Thaïlande puisqu’il ait en contact avec plusieurs équipes », a expliqué Saurel avant d’ajouter : « Je suis très bien en Thaïlande et c’est Gibby kalvic, l’assistant de mon agent qui s’occupe de tout pour moi », a conclu le natif du Cap-Haïtien.

LP Alexandre
ashaps.com

kodekings

Read Previous

Le derby Gros-Mornais pour Racine

Read Next

L’AS Tigresses renoue avec la victoire

en_USEnglish