Une lettre de la FHF aux neuf villes victimes du cyclone Matthew

Dans une note en date du 26 novembre 2018 adressée aux clubs des neuf villes frappées par le cyclone Matthew, le président de la Fédération haïtienne de football invite les responsables à remplir les conditions requises pour qu’ils aient accès aux fonds alloués par la FIFA.

« Je prends la liberté de vous écrire pour vous secouer et vous inviter à faire le sacrifice de déployer un ultime effort en vue de remplir les formalités demandées par la FIFA et libérer les fonds qui vous ont été promis pour réaliser les travaux que vous envisagez et souhaitez pour rendre un peu meilleurs les terrains de jeu sur lesquels vos équipes évoluent toutes les semaines », ce sont là les premiers mots du président de la FHF, le Dr Yves Jean-Bart. Il en a profité pour rappeler que Haïti est le seul pays ayant bénéficié de cette aide.

« La FHF est la seule fédération parmi celles des pays ayant été frappés par le cyclone Matthew à bénéficier de ce fonds de solidarité justement parce que la FIFA est consciente de nos besoins. L’instance suprême du football apprécie les gros progrès accomplis par le football de notre pays et pour cela, elle a donc jugé que nous en avons besoin et surtout méritons d’être aidés, cela fait deux ans que ces fonds sont disponibles et pourtant un peu par notre négligence nous n’avons pas réussi à les avoir, ce qui fait mauvaise impression dans le sens que nous donnons l’image d’une certaine incompétence et d’une mauvaise structure organisationnelle », a continué le Dr du football avant d’inviter les dirigeants à effacer l’image négative d’Haïti auprès de la FIFA.

« Je vous invite à vous redresser et à effacer cette image négative de notre pays en montant rapidement les dossiers, d’autant que, vous conviendrez avec moi, que la FIFA ne peut nous attendre indéfiniment ».

Les conditions requises pour avoir les fonds alloués

Dans la requête de la Fédération haïtienne de football, on note que les clubs issus des neuf villes concernées auront à remplir certaines conditions pour avoir les fonds pouvant leur permettre de rénover les terrains détruits ou endommagés. Tout compte fait, ils doivent répondre aux trois critères suivants :

« Vous devez monter un projet ne dépassant pas 48 000 dollars US, soit le montant qui sera alloué à chacune des neuf villes. Vous devez faire monter le projet par une compagnie ayant patente et matricule fiscal, donc en régie avec l’État et le fisc haïtien. Le projet comportera un devis détaillé des coûts, avec la durée prévue pour la réalisation. Vous devez aussi et surtout fournir un document de l’organisme propriétaire ou gestionnaire du stade autorisant le ou les clubs, à entreprendre les travaux et confirmant que vos clubs auront la pleine jouissance de ce stade pour au moins 25 ans », a-t-on lu dans la requête portant la signature du président de la Fédération haïtienne de football, le Dr Yves Jean-Bart.

Il est à rappeler que le montant total, visant à réparer ou reconstruire les terrains des villes de Jérémie, Cayes, Aquin, Vieux-bourg d’Aquin, Miragoâne, Petit-Goâve, Grand-Goâve, Léogâne et Fond-des-Nègres est de l’ordre de 500 000 dollars américains venus de la FIFA. Tout compte fait, le président de la FIFA est passé de la parole aux actes.

 

 

 

 

 

 

 

lenouvelliste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *